téléchargement (6)

PLAIDOYER POUR LA HAUSSE DE LA PRODUCTION AFRICAINE DE LAIT ET DE VIANDE

(APS) – La production actuelle de lait et de viande doit être doublée en Afrique pour satisfaire la demande des populations, a indiqué, lundi, à Dakar, le docteur vétérinaire Mamadou Ousseynou Sakho, secératire général du ministère sénégalais de l’Elevage et des Productions animales.

« Les projections de la FAO (l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) exigent le doublement de la production, qui doit atteindre environ 30 kilogrammes de viande et 60 litres de lait par an et par personne », en Afrique, a dit M. Sakho.

Il intervenait à un atelier sur « la conservation et l’utilisation durable des ressources génétiques animales africaines », organisé à Dakar dans le but d’ »explorer des moyens de reproduction animale plus efficaces et plus rapides ».

Cette rencontre devant se poursuivre jusqu’à vendredi est organisée par le Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine.

« L’enjeu est important », a souligné Mamadou Ousseynou Sakho, en parlant de cette rencontre.

« Aujourd’hui, dans les Etats africains, la consommation de viande par personne et par an tourne autour de 15 kilogrammes. S’agissant du lait, elle tourne autour de 30 litres par personne », a-t-il indiqué, soulignant la nécessité, pour les Etats africains, de satisfaire la demande en lait et en viande des populations, avec un élevage productif.

Le Sénégal dépense « près de 60 milliards de francs CFA » par an pour importer du lait en poudre, selon M. Sakho.

« Il est temps que nous affections davantage d’argent à l’élevage, afin de mieux produire et répondre aux besoins des populations » et réduire les importations de lait, a poursuivi le docteur vétérinaire.

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …