aminata-touré-600x330

PLAINTE DES AVOCATS DE HISSEIN HABRÉ CONTRE MIMI TOURÉ Le dossier n’a pas été enrôlé

Initialement prévu, hier, le procès de faux et usage de faux dans un document administratif opposant Mimi Touré aux avocats de Hissein Habré n’a pas eu lieu. L’affaire n’a pas été évoquée par le Président de la Cour d’appel parce que tout simplement l’affaire n’a pas été enrôlée.

À travers un communiqué, les avocats de Hissein Habré avaient indiqué que l’ancien ministre de la Justice, Garde des sceaux sera à la barre de la Cour d’appel de Dakar, le 18 avril prochain (Hier : Ndlr). C’est pour répondre du délit de faux et usage de faux dans un document administratif. Selon les robes noires, cette affaire portait sur une question capitale liée à la signature de l’Accord portant création des Chambres africaines extraordinaires (Cae) conclu entre le Sénégal et l’Ua. « Aminata Touré, ministre de la Justice avait signé cet Accord international alors qu’elle n’en avait pas la compétence dans la mesure où la Constitution sénégalaise attribuait cette compétence au ministre des Affaires étrangères, à l’époque Me Alioune Badara Cissé, et ce par délégation de pouvoir du président de la République », pouvait-on lire dans le communiqué. Pour les avocats, pour faire face à cette difficulté majeure, Mme Aminata Touré présenta un texte intitulé « Pleins Pouvoirs » au terme duquel, elle prétendait que le ministre des Affaires étrangères lui déléguait ses pouvoirs pour signer l’Accord de création des CAE. Alors que dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères d’alors, Alioune Badara Cissé, renseignait à l’opinion nationale et internationale qu’il n’avait jamais signé ce document.

Cependant, le dossier n’a pas été évoqué, hier, par le Président de la Cour d’appel. Interrogé, l’avocat de Mimi Touré renseigne que cette affaire n’a même pas été enrôlée. Me Djiby Diallo déclare : « Cette affaire n’a pas été évoquée par le juge parce qu’on s’est rendu compte que le dossier n’a pas été enrôlé. J’avais dit que c’est compte tenu de leur volonté de nuire à Mimi Touré qu’ils ont porté plaint ». À en croire la robe noire, il voulait introduire une procédure en dommage et intérêt mais, sa cliente Aminata Touré lui a signifié qu’elle ne veut pas bénéficier de l’argent issu des Tchadiens.

Pour mémoire, dans un communiqué qui nous est parvenus, les avocats de Mimi Touré soulignaient que « les avocats de Hissein Habré qui ont boycotté son procès  trouvent du temps pour poursuivre leur plainte fantaisiste contre Aminata  Touré, ancien ministre de la Justice. »  Avant de continuer qu’en 2014, les avocats de Hissein Habré ont accusé de manière tout à fait fantaisiste  Aminata Touré d’avoir permis,  durant  l’exercice de ses fonctions de ministre de la Justice, la création des Chambres africaines extraordinaires (Cae) par la fabrication et l’usage d’un faux document. À les croire, cette invention fut annoncée comme  l’arme  fatale pour invalider la légalité des Chambres africaines extraordinaires (Cae) et empêcher le déroulement de sa mission.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

pds-23-05-2014_08.05.44

PROBLEME DE LEADERSHIP, NON-RENOUVELLEMENT DES INSTANCES DE BASE… L’affaire Karim divertit le Pds

Depuis l’arrivée du Président Sall au pouvoir et le déclenchement subséquent de la traque des …