téléchargement (4)

PLAINTE DES  VICTIMES DE BOY DJINÉ Papis Konaté réclame 42 millions F Cfa à Boy Djiné

Le malheur ne vient jamais seul. Après son arrestation, puis son transfèrement à la prison de Rebeuss, un gérant d’un magasin de boisson réclame 42 millions F Cfa à Boy Djinné. En effet, le plaignant a déclaré avoir été victime de vol de la part de Boy Djinné et cela fait 7 mois qu’il court derrière son argent.

Après son arrestation suivie de son transfèrement à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss, Boy Djiné risque gros. En effet, une de ses victimes, plus connue sous nom de Papis Konaté a élevé la voix, hier, sur les ondes de nos confrères de la Rfm pour réclamer justice. À l’en croire, Modou Fall, alias Boy Djinné, lui a volé 42 millions F Cfa. « Je suis un gérant d’un magasin de boisson et le vol a eu lieu dans mon magasin. Dieu merci, je suis toujours vivant et Boy Djiné a été arrêté. Donc, tout ce qui m’intéresse, c’est que justice se fasse et qu’il me restitue mon argent », a-t-il déclaré. Selon le plaignant, il a perdu la tête lorsque qu’il a subi le coup de Boy Djinné et au cours duquel il a perdu 42 millions F Cfa. Et, n’eut été l’intervention de ses proches, le pire pouvait se produire. Par ailleurs, le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Me Sidiki Kaba, a indiqué que Boy Djinné sera bel et bien jugé. « Peu importe le sort qui lui sera réservé. Moi, ce qui m’intéresse, c’est mon argent. Tout ce bruit ne m’intéresse pas », clame Papis Konaté.

Selon lui, il a porté plainte, depuis le 6 décembre 2015, à la gendarmerie de Colobane. Les limiers avaient diligenté une enquête et Boy Djinné a été arrêté avant qu’il ne se fondre dans la nature. « Cela fait 7 mois que je réclame justice pour recouvrir mon argent. J’ai travaillé pendant 33 ans pour avoir tout ce que j’ai eu, aujourd’hui. Le dossier est pendant devant la justice et j’espère que tout se passera bien », a-t-il ajouté. Pour sa part, Me Abdoulaye Tall, avocat de Boy Djiné, a dénoncé la situation de la femme de ce dernier qui a été également arrêtée. « Voilà une femme qui est liée à Boy Djiné par les liens sacrés du mariage. Son mari a été traité de tous les noms d’oiseaux. Il a été traité de margouillat, Djiné (…) et malgré tout sa femme a accepté de se marier avec lui », a déclaré la robe noire.

Avant de poursuivre : « La femme de Boy Djinné n’a rien fait. Pourquoi donc on l’arrête ? On l’a arrêté comme si on avait attrapé un malpropre. Elle a été arrêtée parce qu’elle a accompli tout simplement un devoir de femme. Je rappelle que c’est une gambienne et elle n’est pas poursuivie par la justice de son pays. Elle a un casier judiciaire vierge ».

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

images

POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA LOCALITE « And Défar Parcelles » s’engage

Journées de consultations gratuites, sensibilisation des populations, sont, entre autres, les activités qui ont été …