Accueil / ACTUALITES / Plaintes contre Barthélémy Dias Les propriétaires de régies publicitaires se dégonflent

Plaintes contre Barthélémy Dias Les propriétaires de régies publicitaires se dégonflent

 Du nouveau dans le rififi des panneaux saccagés par la mairie de Sicap Mermoz. En effet, les propriétaires de régies publicitaires, qui avaient annoncé pompeusement leur plainte contre Barthélémy Dias, se sont désistés hier, en douceur.

Changement de situation dans l’affaire des panneaux endommagés par la mairie de Sicap Mermoz. En effet, après la sortie du gouverneur Mouhamed Fall tranchant la question, en faveur des maires, les 15 propriétaires des régies publicitaires ont retiré en douceur leurs plaintes contre la mairie de Sicap Mermoz. Car, selon nos sources, le groupe s’est effrité, depuis la rencontre avec le chef de l’exécutif régional, Mohamed Fall, qui a soutenu d’ailleurs, hier, que la taxe publicitaire est bien de la compétence des collectivités locales. Le gouverneur de Dakar avait demandé aux régies de se concerter avec les maires afin de résoudre le problème. Ainsi, de sources sures, les rangs des propriétaires de régies publicitaires ont commencé à se dégarnir. Parmi les 15 membres du groupe qui s’était constitué pour déposer une plainte contre Barthélémy Dias et Cie, suite à la destruction de leurs panneaux publicitaires, 13 ont promis au gouverneur de retirer leur plainte, dans les plus brefs délais et d’aller à la table des négociations.

Seulement, du côté de la mairie de Mermoz/Sacré-Cœur, on précise déjà que concertation ne signifie pas négociation ou compromission. En effet, un proche du maire confie, à ce propos, à Dakaractu : «nous ne leur avions pas donné de voitures et de carburant pour aller porter plainte contre notre maire. Si les propriétaires de régies publicitaires veulent retirer leur plainte, ils savent quel chemin emprunter.» Aux yeux des proches de Barthélemy Dias, il apparait trop facile que les propriétaires de régies publicitaires les traitent de tous les noms d’oiseaux pour ensuite venir négocier. «S’ils veulent que tout rentre dans l’ordre, ils doivent d’abord reconnaître leur tort et tenir une conférence de presse pour présenter des excuses à la population de la commune de Mermoz/Sacré-Cœur», tonne ce proche de Barthélémy Dias.

Tranchant la question, avant-hier, Mouhamed Fall s’est voulu très clair. «La gestion des espaces publicitaires relève exclusivement des collectivités locales. C’est un problème que nous avons constaté et qui tendait à se généraliser. Mais, dans cette affaire, le représentant de l’Etat n’est plus compétent. Il y a eu un changement d’orientations et de compétences avec l’Acte III de la décentralisation. Aujourd’hui, la loi a défini les communes comme responsables exclusifs», a-t-il professé, confortant ainsi les maires dans leur position.

Ibrahima Khalil DIEME

À voir aussi

Pikine (Vidéos et Images) : Violent incendie à « Parc Lambaye »

REWMI.COM- Un feu violent s’est déclenché ce vendredi vers les coups de 04h du matin …

Saisie de médicaments à Touba Belel L’ordre des pharmaciens du Sénégal exige la criminalisation de la vente illicite de médicaments

  Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal était en conférence de presse hier, après …