24 avril, 2014
Accueil » ECONOMIE » PLAN D’ACTION SUR LA RESOLUTION 1325 DES NATIONS UNIES L’alliance pour la migration et l’Institut des Droits de l’Homme unis pour la même cause
PLAN D’ACTION SUR LA RESOLUTION 1325 DES NATIONS UNIES  L’alliance pour la migration et l’Institut des Droits de l’Homme unis pour la même cause

PLAN D’ACTION SUR LA RESOLUTION 1325 DES NATIONS UNIES L’alliance pour la migration et l’Institut des Droits de l’Homme unis pour la même cause

Les deux entités ont uni leurs forces, pour mieux atteindre leurs objectifs. L’Alliance pour la Migration, le Leadership et le Développement (Amld) et l’Institut des Droits de l’Homme et de la paix (Idhp), s’associent pour mieux défendre les femmes
.

Le Professeur Ndioro Ndiaye, Présidente de l’Alliance pour la Migration, le Leadership et le Développement (Amld) et Madame le Professeur Amsatou Sow Sidibé, Directrice de l’Institut des Droits de l’Homme et de la paix (Idhp), ont procédé, hier, à la signature d’une convention de collaboration, à la Salle de Délibération de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. L’Alliance pour la Migration, le Leadership et le Développement, organisation non gouvernementale, active dans les questions relatives au développement et à la migration, et l’Institut des Droits de l’Homme et de la paix, institut d’université à vocation continentale africaine, ont décidé de conjuguer leurs efforts, en vue d’accompagner la mise en œuvre du Plan d’Action sur la Résolution 1325 des Nations Unies, ce, à travers des programmes de formation universitaire de personnels qualifiés aux fins d’assister les gouvernements, les institutions internationales qui travaillent dans ce domaine et les organisations de la Société Civile, qui ont la charge de l’opérationnalité de ladite résolution dans les pays membres du système des Nations Unies.

La Résolution 1325 (2000) sur les Femmes, la Paix et la Sécurité du Conseil de Sécurité des Nations Unies reste, sans aucun doute, l’une des initiatives ayant marqué l’histoire de la prise en charge des conditions de vie des femmes et des filles dans les conflits armés et celle de leur protection. L’enseignement de la Résolution 1325 s’intègre, tout d’abord, dans une démarche de sensibilisation et de vulgarisation englobant, à la fois, l’éducation aux droits humains et aux instruments de protection des droits de l’homme.

Yandé DIOP

REWMI QUOTIDIEN