Accueil / SANTE / Une plante médicinale anti-paludisme en Afrique « Artemisia annua », ou armoise annuelle, est une plante qui pourrait mettre fin à l’épidémie mondiale de malaria

Une plante médicinale anti-paludisme en Afrique « Artemisia annua », ou armoise annuelle, est une plante qui pourrait mettre fin à l’épidémie mondiale de malaria

France 24 Cette plante originaire de Chine est utilisée en Asie depuis plusieurs millénaires pour soigner la fièvre et la malaria, une maladie infectieuse transmise par certains moustiques, aussi appelée paludisme.

Cette maladie mortelle touche essentiellement les enfants : selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un enfant en meurt toutes les 30 secondes en Afrique.

On trouve dans le traitement le plus largement prescrit à l’échelle mondiale depuis le début des années 2000, l’ACT, un extrait de l’artemisia : l’artemisinine. Mais, ces dernières années, de plus en plus de scientifiques ont remarqué le développement de phénomènes de résistance à cette thérapie ACT.

Aujourd’hui, de nombreuses associations sont convaincues que l’artemisia est une plante qui pourrait éradiquer la maladie. Efficace, facile à cultiver et à transformer, elle serait un remède adapté aux problématiques du continent africain : pauvreté, accès limité aux centres de soin et aux médicaments, très couteux.

Parmi elles, l’association belge Luebo-sur-Ourthe organise des ateliers de jardinage et envoie des colis de graines au Kasaï-Occidental, dans la petite ville de Luebo, où des centaines de personnes contractent le paludisme chaque année.

À voir aussi

Paludisme : 284 morts en 2017

Le paludisme continue de faire des ravages dans le pays. Selon le Professeur Daouda Ndiaye, …

Afrique de l’Ouest: L’OOAS souhaite renforcer les capacités des laboratoires

La cérémonie d’ouverture de l’atelier des auditeurs de la CEDEAO sur le processus graduel d’amélioration des …