Accueil / People / Une plas­ti­cienne fait condam­ner Brad Pitt : « Il a coulé ma boîte »

Une plas­ti­cienne fait condam­ner Brad Pitt : « Il a coulé ma boîte »

Le site Libé­ra­tion.fr vient de racon­ter la descente aux enfers de la plas­ti­cienne Odile Soudant, à qui Brad Pitt a fait appel en 2010 pour effec­tuer la mise en lumière du château de Mira­val. Une colla­bo­ra­tion aux termes de laquelle la société de l’ar­tiste a coulé.

Quand en 2008 Brad Pitt et Ange­lina Jolie ont déboursé 45 millions d’eu­ros pour rache­ter à un riche indus­triel améri­cain le château de Mira­val, ils n’ont pas pour autant de suite rangé leur chéquier. Dési­reux de mettre à leur goût ce château-bastide posé dans la commune du Val dans le Var, les Bran­ge­lina ont en effet engagé des travaux pharao­niques notam­ment pour exploi­ter plei­ne­ment la lumière natu­relle du lieu. Un désir de parfaire l’œuvre qui plante ses racines dans la passion de Brad Pitt pour l’ar­chi­tec­ture ; une passion telle que si sa fille se prénomme Shiloh Nouvel c’est en hommage à Jean Nouvel. Fin 2010, l’ac­teur prend alors contact avec Odile Soudant, plas­ti­cienne recon­nue qui pendant dix années a dirigé le dépar­te­ment « Lumière » du cabi­net du célèbre archi­tecte français.

La quadra­gé­naire qui un an aupa­ra­vant a créé sa société Lumières Studio. Un pareil coup de télé­phone ne peut alors que l’exal­ter et pour­tant. Car si l’icône holly­woo­dienne lui donne « carte blanche » pour mettre en lumière le château et trois autres bâti­ments du domaine ; aucun contrat n’a été signé. Mais il est ques­tion de trai­ter avec une star inter­na­tio­nale, de surcroît passion­née et bien­veillante alors Odile Soudant travaille inten­sé­ment jusqu’à même employer 17 personnes tota­le­ment dévo­lues au projet Mira­val. Si les factures sont payés rubis sur l’ongle, Lumières Studio prend en charge les études tech­niques et la réali­sa­tion des instal­la­tions.
Trois ans passent, et au prin­temps 2013, 25 millions d’eu­ros ont déjà été englou­tis par les travaux ; c’est à la fin de l’an­née que tout bascule. Brad Pitt appre­nant ce montant, décide de fermer le robi­net à argent. L’as­sis­tant à la maîtrise d’ou­vrage a évalué la tota­lité des frais factu­rés par Odile Soudant et sa société à 4,9 millions d’eu­ros. « C’est crimi­nel, répond alors Brad Pitt. Plus aucun paie­ment supplé­men­taire. » Mais l’ac­teur qui traite cette affaire par mail avec un autre inter­lo­cu­teur qu’O­dile Soudant,  rappelle la plas­ti­cienne : « Odile, j’ai besoin de toi, insiste-t-il début janvier. Viens s’il te plaît. J’ai besoin que tu finisses.»

Dans l’im­passe finan­cière totale, ne perce­vant plus aucun fonds, Odile Soudant est contrainte d’avan­cer l’argent pour payer ses employés et ses four­nis­seurs. «Brad, on travaille 24 heures sur 24 mais on a quasi­ment arrêté les commandes depuis trois jours à cause du manque d’argent. Nous n’avons pas été payés depuis le 15 décembre», lui écrit-elle. Mais, trop tard, le coupe­ret tombe, Odile Soudant finit par mettre en demeure la société. Dix jours plus tard Brad Pitt se mani­feste enfin (par mail) et c’est la stupé­fac­tion : «Je ne sais pas comment ça se passe en France, mais aux Etats Unis, les amis n’at­taquent pas les amis, s’of­fusque l’ac­teur. Je n’ai été rien d’autre qu’un fan de ton travailN’at­taque pas. Finis­sons ce projet et soyons-en fiers. Le travail est trop bon pour se quit­ter sur une mauvaise note. La vie est trop courte, mon amie. (…) Ne perds pas ton temps avec des procé­dures judi­ciaires. Suis ta route d’ar­tiste et ne te préoc­cupe pas du reste.»

Odile Soudant est sidé­rée et ne comprend pas le revi­re­ment de l’ac­teur, la plas­ti­cienne lui fait alors part du fait qu’elle est en train de couler sa boîte et qu’elle ne peut même plus utili­ser sa carte bleue ; et lui implore d’au moins payer les four­nis­seurs et les sous-trai­tants. «J’ai auto­risé un paie­ment hierrépond Brad Pitt la semaine suivante. Je serai à Mira­val de lundi à mercredi si tu as besoin de moi.» Mais la plas­ti­cienne ne rece­vra qu’une partie des fonds des mois plus tard, et ne sera plus auto­ri­sée à remettre les pieds sur le chan­tier. Pire encore, le château de Mira­val débau­chera une de ses ex-sala­riées pour finir les instal­la­tions à sa place. Fort heureu­se­ment pour Odile Soudant, le 19 avril dernier, la cour d’ap­pel de Paris a condamné une des socié­tés de Brad Pitt et Ange­lina Jolie à lui verser 565 000 euros dont 60 000 euros au titre d’at­teinte à l’image et à la répu­ta­tion.

 

À voir aussi

MHD- à la conquête des États-Unis

Passer en deux ans du statut de livreur de pizza à celui de superstar du …

Public Buzz : Rihanna : ses fans accusent Kim Kardashian de l’avoir volée !

Dans la guerre Rihanna vs Kim Kardashian, le grand public a choisi son camps. Sur …