une nafi-1

Plus de 493 millions Cfa disparaissent chez  Me Nafissatou Diop Cissé Le comptable et le clerc risquent 10 ans de prison  ferme

A. Diome, clerc et O. Ndiaye, comptable au cabinet de Me Nafissatou Diop Cissé risquent des peines de 10 ans et 6 ans d’emprisonnement ferme. Ils sont présumés avoir détourné plus de 493 millions de nos francs. Ils connaitront leur sort le 7 janvier prochain.

Les sieurs A. Diome, clerc, O. Ndiaye, comptable à l’étude de Me Nafissatou Diop Cissé sont poursuivis pour associations de malfaiteurs, détournements de deniers publics portant sur la somme de 493,619 millions de nos francs, faux et usage de faux dans une écriture privée de banque. Les faits remontent en 2012. La notaire a été surprise de voir le chiffre d’affaires de son cabinet connaître une baisse malgré les nombreux dossiers étudiés. Ainsi, a-t-elle saisi sa caissière qui a mené des investigations en ce sens. C’est sur ces entrefaites que la caissière a découvert que des versements importants ont été mentionnés sur le livre comptable. Cependant, on ne pouvait pas procéder à la vérification de ces sommes. Soumis au feu roulant des questions, le comptable O. Ndiaye a reconnu avoir fait des malversations. Selon lui, il encaissait les chèques des clients qu’il reversait dans son compte. Sentant les carottes déjà cuites, le comptable a dénoncé le clerc qui se trouve être son complice. Ce dernier a reconnu avoir chipé l’argent d’un client qui est estimé à hauteur de 93,196 millions de nos francs. Il faut dire que les mis en cause encaissaient les chèques avant de remettre de faux reçus aux clients. Attrait devant la barre du tribunal correctionnel de Dakar, le comptable a adopté de nier les faits. Il a tenté de se cacher derrière le clerc qui a pris la poudre d’escampette. Mais, la comparution d’un témoin a permis d’éclairer la lanterne du tribunal. Selon ce dernier, il retirait les chèques pour le compte du prévenu et en retour il recevait des commissions.

La notaire réclame 700,419 millions de nos francs aux prévenus

Entendu en qualité de partie civile dans cette affaire, l’agent judiciaire de l’Etat a réclamé une somme de 493 millions. Pour étayer sa requête, il dira que c’est l’Etat du Sénégal qui a subi des préjudices dans ce dossier. L’agent judiciaire de l’Etat a aussi demandé à ce que l’étude de la notaire soit déclarée civilement responsable. Cependant, les avocats de la notaire ne sont pas d’avis avec l’agent judiciaire de l’Etat. Selon eux, s’il y’a quelqu’un qui a subi des préjudices c’est bien la notaire. C’est la raison pour laquelle, les avocats de la notaire ont réclamé la somme de 700,419 millions de francs nos francs pour toute cause et préjudice confondus. Invité à faire son réquisitoire dans ce dossier, le représentant du Parquet a requis 6 ans de prison ferme contre le clerc et 10 ans de prison ferme contre le comptable qui, on le rappelle, s’est fondu dans la nature. En ce sens, le parquetier a ordonné un mandat d’arrêt international contre le comptable et la confiscation de tous les biens des détenus. L’avocat de la défense estime qu’on devait poursuivre son client pour détournements de deniers privés parce qu’il s’agit d’une étude. Pour la robe noire, son client n’a pas commis de faux dans cette affaire. Ainsi, a-t-elle plaidé pour la relaxe. L’affaire est mise en délibéré et le jugement sera rendu le 7 janvier prochain.

Cheikh Moussa SARR

Voir aussi

direc

Cojer- Macky Sall confirme Thérèse Faye jusqu’en 2019

Le Prèsident de la République a présidé ce samedi, en sa qualité de secrétaire général …