Accueil / SANTE / Le Pm annonce la construction de nombreuses infrastructures sanitaires

Le Pm annonce la construction de nombreuses infrastructures sanitaires

Le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a annoncé, mardi, au cours de sa Déclaration de politique générale, la construction de 267 postes de santé, 22 centres de santé et 4 hôpitaux.
Le chef du gouvernement a précisé que 3 hôpitaux de niveau 2 seront construits à Kaffrine, Sédhiou, Kédougou et un autre de niveau 3 à Touba. Il a aussi annoncé la construction d’un centre national du cancer à Diamniadio et d’un centre de traitement des brûlés à l’hôpital de Fann.
Le Premier ministre a souligné que le gouvernement vise à travers ces projets à « assurer un accès équitable à des soins de qualité ».
« Cet effort d’investissement sera combiné à un programme de renforcement des effectifs de personnels médical et paramédical. Les profils et les effectifs de personnel sont déjà identifiés », a-t-il dit.
Dans le cadre des initiatives de gratuité des soins, M. Dionne a annoncé la prise en charge de « 7,2 millions de cas d’enfants de moins de cinq ans, plus de 314.000 cas de personnes âgées de 60 ans et plus, et plus de 45.000 femmes enceintes ».
« A travers la Couverture maladie universelle, 2,5 millions de personnes ont été enrôlées dont 2,3 millions bénéficient des prestations offertes au niveau de 675 mutuelles », a-t-il renseigné, ajoutant que 20.547 personnes vulnérables ont bénéficié d’appui dans le cadre des programmes d’autonomisation.
« L’amélioration de l’offre de services de santé et d’action sociale est devenue une réalité », a fait valoir le Premier ministre, relevant que « le maillage du territoire en infrastructures sanitaires et sociales s’est renforcé ».
Il a cité l’ »ouverture des hôpitaux de Diamniadio, Matam, Fatick, +Dalal Jamm+ et Ziguinchor, de 10 nouveaux centres de santé dans les villes de l’intérieur (…) et de plusieurs postes de santé ».
De même, il a souligné que la mise « en service de huit nouveaux centres de dialyse sur l’ensemble du territoire consacre la décentralisation de la prise en charge des insuffisants rénaux ».
« Le plateau technique a été relevé sur l’ensemble du territoire avec l’acquisition de 16 scanners, 14 appareils de mammographie, 35 tables de radiologie numérique, 50 appareils d’échographie, 10 générateurs de production d’oxygène dans le cadre de l’autonomisation des hôpitaux (…) », a conclu le chef du gouvernement.

À voir aussi

Accréditation Oms des microscopistes du paludisme Vers l’élimination de la maladie d’ici 2030

Le Programme national de Lutte contre le Paludisme (PNLP), en partenariat avec le Service de …

Recherche et formation : Le ministère de la Santé et l’IRESSEF scellent un partenariat

Six (6) mois après son inauguration par le président de la République, Macky Sall, l’Institut …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *