Accueil / ECONOMIE / PME- Les acteurs sensibilisés sur les démarches de prévention des difficultés

PME- Les acteurs sensibilisés sur les démarches de prévention des difficultés

Prévention des difficultés des entreprises, formalisation des petites et moyennes entreprises sont, entre autres, les thèmes qui ont marqué hier les travaux de la première journée du « Forum de la Pme Sénégal ».

 « Les entreprises sénégalaises sont fragilisées parce qu’elles évoluent dans un contexte économique très difficile, marqué par un ralentissement économique globale ». C’est ce qu’a déclaré hier à Dakar Mme Ndèye Maguette Pouye, lors d’une présentation d’un atelier  d’information sur  la prévention  des  difficultés des  PME. D’après  elle,  les entreprises en général  ont  peu de visibilité à moyen terme et elles souffrent de visibilité d’accès au financement. Les  difficultés sont marquées par des facteurs endogènes liés à l’équipe managériale insuffisamment préparée aux situations de tension de trésorerie. A l’en croire, tout ceci agit sur les entreprises qui  rencontrent des difficultés à restaurer la compatibilité des activités de la société, à commercialiser des produits adaptés à la demande, à anticiper les enjeux  futurs et à identifier les marchés.

Pour Mme  Pouye, le recensement général des entreprises, effectué par l’Agence  nationale de la statistique et de la démographie (ANSD),   montre que les Pme représentent 99,8%  des entreprises sénégalaises. L’ANSD a permis de dénombrer 407 882 unités économiques réparties sur l’ensemble du pays, pour un chiffre d’affaire global de plus 11 milliards  de francs CFA. « 60% des entreprises sont concentrées sur l’axe Dakar – Thiès –  Diourbel et, Dakar, à elle seule, représente 39% », a-t-elle  expliqué. Cette situation, note-t-on, n’est pas souhaitable dans un processus de construction d’une économie nationale intégrée qui se veut compétitive et inscrite dans  l’élan de l’émergence économique. C’est ce qui justifie  l’acte 3 de  la décentralisation visant à organiser  le Sénégal en « territoires viables, compétitifs et porteurs de développement  durable ». Ainsi, cet objectif ne peut être atteint  qu’avec des PME locales compétitives, boostées par un environnement territorial des affaires, incitatif et attractif, pour  permettre une valorisation efficiente des potentialités locales.

Quant au Dr Mbaye Jean Marie Diouf, Secrétaire général de l’Agence de Développement et d’Encadrement des PME (ADEPME), ce forum de  la PME sénégalaise est un cadre d’échange entre les acteurs du  secteur public et privé, la société civile, les porteurs de projets sur les défis de la PME sénégalaise et les solutions à apporter au développement de la PME. « Cette première édition a sa particularité car 150 lauréats recevront demain (aujourd’hui)  une aide financière à l’entrepreneuriat d’un montant de 1,2 milliard de Francs CFA », a-t-il expliqué. Cette rencontre  sur  la prévention des difficultés des petites et moyennes entreprises a permis de sensibiliser les différents acteurs  sur les démarches  de prévention  des difficultés, avec notamment les  dispositifs d’assistance aux  entreprises en difficultés au niveau de l’IPRES, de la Caisse de sécurité  sociale, de la  Direction générale des impôts et domaines, de la Douane et des banques.

Zachari BADJI

À voir aussi

Développement économique du Sénégal La jeunesse, une opportunité à saisir

La main d’œuvre jeune, âgée de 15 à 34 ans, va continuer de croitre au  …

Exécution des projets et programmes du Pse Le taux moyen compris entre 68% et 70% dans les régions

La  Plateforme des acteurs non étatique a publié, hier à Dakar, son rapport d’évaluation citoyenne …