Accueil / Confidences / Poème à la mère de Khalifa Sall- Quand je pense à elle (Par Moussa Sène Absa)

Poème à la mère de Khalifa Sall- Quand je pense à elle (Par Moussa Sène Absa)

Du haut de ses belles années que par pudeur, je ne saurai nommer – Une mère qui pourrait être mienne interroge son destin – Son fils prodige tant adoré est livré à une sale vindicte –

”Ce matin, malgré toute la rumeur qui agresse mon esprit, j’ai pensé à cette femme. Mère de Khalifa Sall.

J’ai pensé à ELLE

Quand je pense à ELLE

Du haut de ses belles années que par pudeur, je ne saurai nommer

Une mère qui pourrait être mienne interroge son destin.

Son fils prodige tant adoré est livré à une sale vindicte.

Alors, elle se tait dans un silence qui interpelle.

Alors, elle nous regarde dans le blanc de nos yeux Pour questionner nos âmes devenues si insensibles

A la douleur d’une mère si fragile.

Quand je pense à ELLE.

La voilà assise sur sa natte de grandeur

La tête couverte de toute humilité

Les bras levés au ciel

Un cantique au fond de la gorge

Une prière à Dieu de son front lavé de tout vice.

Elle entonne une longue récitation de sa vie de mère, de femme, d’épouse et de confidente.

Elle se souvient des premiers pas de son enfant

Marchant sur les instants de sa vie.

Une vie de tant de sacrifices

Aux enfants dédiée.

Quand je pense à ELLE

Les clameurs de la Cité n’ont plus d’écho pour cette mère

Elles résonnent sourdes dans les oreilles de renégats qui bombent le torse, la glaive comme salut, le verbe comme manteau de mensonges, sur leurs promesses de bonimenteurs.

Quand je pense à ELLE

Brave Royale jadis si fière,

D’une vie si bien remplie de tant de vertus

Cette femme questionne son monde

Devenu pour elle si étrange.

Alors elle traine ses années de labeur

Sa sueur et son sang

Ses rêves et ses illusions.

Quand je pense à ELLE

Je me sens mal.

Mal pour elle.

Mal pour mon pays.

Mal partout. ”

À voir aussi

Présidentielle 2019 : le parrainage expliqué à ma fille (Par Oumou Wane)

Décidément, pour quelqu’un qui se présente sans parti et sans étiquette, je risque de passer …

Sont-ils fondés à nous appeler à la défense de la démocratie ?(Par Mahmoud Saleh)

Ils confondent leurs mémoires à celles des populations en leur prêtant une mémoire courte qui …