Accueil / ECONOMIE / PÔLE URBAIN DE DIAMNIADIO Le Vert n’est pas dans le programme

PÔLE URBAIN DE DIAMNIADIO Le Vert n’est pas dans le programme

On croirait que le gouvernement de Macky Sall n’aime pas trop la nature. Où sont donc les projets environnementaux dans ce qu’on appelle le Pôle urbain de Diamniadio ? Des bâtiments à usage d’habitation, un parc industriel et rien dans ce qu’on peut appeler du Vert. Alors que ce volet est important voire stratégique pour que les populations ne soient pas étouffées…

Diamniadio veut devenir le nouveau poumon économique du Sénégal. Un choix très contesté, il y a quelques années, avec cet important programme drivé à l’époque par Aïcha Agne Pouye. Dans le Millénium Challenge  Account (MCA), Diamniadio devait être un carrefour. Aujourd’hui, les données ont changé avec ces vastes chantiers du chef de l’État. Mais là où le bât blesse, c’est que la politique environnementale est le parent pauvre. Cette localité risque de ne pas, sauf rectification, avoir ses espaces verts et ses parcs botaniques. Avec le développement de toutes ces plantes comme le thym, la coriandre, les bleuets, et d’autres cultures. Qu’on peut conditionner, sous diverses formes, en poudres, en vrac, en graminée, etc. C’est selon. Des plantes que des Ong étrangères utilisent, dans la pharmacopée, pour soigner les toux, grippes, et autres pathologies. En produisant même des livres, pour vanter ces produits. Dans un pays où l’on s’auto médicamente, comme on peut.  Pourtant, le président de la République compte ouvrir, à quelques lieues, une université. Pourquoi, donc, nos autorités ne pensent pas au développement, à la production et à la commercialisation des plantes. Tous les jours, l’on parle de créations d’emploi alors que dans le monde, les espèces végétales ont leurs valeurs ajoutées dans ce nouveau Sénégal où beaucoup d’industries peuvent naître de cela. Aujourd’hui, combien sommes-nous à consommer du thé ? Le chiffre est impressionnant. Si bien que l’Ansd devait faire une enquête sur cela. Et que la coopération chinoise pourrait insérer notre plein de sous-employés dans les industries. Aujourd’hui, le marché de l’infusion marche très bien. Regardez tous ces magasins-bio, pharmacies qui peuvent s’implanter. Un plus pour notre environnement, un bonus pour ces jeunes, filles et garçons qui se tournent les pouces, à la recherche de gains.

C’est pourquoi, il urge pour les hautes autorités de renverser la tendance pour que le Sénégal ne soit plus « avalé » par le bâtiment. Rien ne sert de penser à de beaux édifices, si à côté, il n’y a pas de parcs tricolores. Des espaces aménagés, avec toutes les commodités, restaurants, bibliothèques, aires de détente, le tout aux couleurs du pays. Pour que les Sénégalais puissent profiter, allègrement, de cette flore bénéfique pour la santé. Une hygiène du corps et de l’esprit.

Ndèye DIAW

Share This:

À voir aussi

TRAFIC MARITIME Forte baisse des débarquements de marchandises au Port de Dakar

Les débarquements de marchandises au Port autonome de Dakar (PAD) ont connu une baisse de …