Accueil / Education / Polémique autour de la construction d’un nouveau CEM à l’unité 5- Les populations désavouent les jeunes de l’Asc

Polémique autour de la construction d’un nouveau CEM à l’unité 5- Les populations désavouent les jeunes de l’Asc

La rébellion des jeunes de l’Unité 5  n’aura duré que le temps d’un feu de paille. Les populations sont sorties en masse pour remettre les pendules à l’heure et protéger leur projet. Elles comptent ainsi rencontrer l’inspecteur d’Académie Seyni Wade pour lui « renouveler » tout leur soutien.

Lundi, sur les ondes d’une radio privée, les membres de l’Asc du quartier ont fustigé la volonté de l’Etat avec l’Afd de construire un bloc de classes au milieu du Cem, espace jusque-là servant de terrain d’entrainement pour les besoins des « navétanes ».

Face à cette surprenante sortie des jeunes, les populations ont vite battu le rappel des troupes pour s’inscrire en faux contre ce groupe de jeunes « qui n’a rien compris des enjeux de l’heure et du bonheur qui habite ces milliers de parents d’élèves », lancent en chœur, ces dernières regroupées en collectif, pour la défense de l’école. Dans leur déclaration, elles soutiennent que tous les acteurs de l’école doivent accompagner ce projet, non sans remercier l’Inspecteur d’Académie Seyni Wade, à qui elles ont lancé un vibrant hommage pour « ses efforts » depuis son installation. Pourtant, cet important projet, qui consiste à construire dans cet espace restant du Cem, l’un des blocs les plus modernes du département de Guédiawaye, a été apprécié et soutenu par les membres de cette Asc, invitée à tous les stades du pilotage. Une démarche incluse au cours de laquelle, tous les secteurs ont marqué leur adhésion totale, selon ce professeur du Cem.

Avec six classes modernes construites en hauteur, avec des laboratoires dernier cri et équipés, des salles informatiques, des salles de lecture et d’une bibliothèque moderne répondant aux normes, l’Agence française de développement vient de booster l’effort de cet établissement jugé parmi les meilleurs Cem de la zone, le tout, pour une enveloppe de plus de deux cents millions de francs Cfa. Le Principal du Cem, M. Guèye trouvé hier à son bureau, s’est juste limité à lancer un appel pour une  « adhésion de toutes les composantes pour que ce projet n’échappe pas au Cem de l’Unité 5 ».

Convoquant la centralité de l’élève, il juge que les élèves méritent d’apprendre dans des conditions améliorées. Le corps professoral trouvé sur place n’a pas manqué de marquer son étonnement face à cette « malheureuse sortie » d’une jeunesse qui devrait être un partenaire pour le Cem. Avec ce soutien des populations derrière le projet, les travaux devraient donc bientôt commencer.

Pape Amadou GAYE

Share This:

À voir aussi

Education : Faire du bilinguisme un des piliers de l’amélioration des enseignements/apprentissages

Le Soleil- La 21ème Semaine de l’école de base a été clôturée, le 19 mai …