petrole

Polémique sur le pétrole- Le Premier ministre ouvre les hostilités

 

Avec courage, loyauté, mais aussi militantisme partisan, le Premier ministre Mouhammed Boune Abdallah Dionne a tenu une conférence de presse pour presser l’opposition radicale, particulièrement incarnée par Ousmane Sonko et Abdoul Mbaye. Mais il a bien peiné à répondre de façon capillaire aux interpellations.

Derrière les Présidents des partis Act et Pastef, il lance une attaque à toute l’opposition réunie et à la société civile qui s’est jointe au débat sur la nébuleuse du pétrole. En fait, il ouvre violemment les hostilités et aménage une excellente arène pour l’opposition qui s’est ipso facto réunie pour apporter la réplique.

L’occasion est belle pour cette opposition. Elle tombe bien avec la récente mise sur pieds d’une nouvelle coalition dont le téméraire Malick Gackou est le coordinateur.  Le Premier ministre aurait dû opposer un mépris aux attaques normales et tout à fait légitimes de l’opposition qui s’oppose.

Mais en descendant si maladroitement dans l’arène et en brandissant aussi malhabilement des menaces de répressions judiciaires contre les rebelles qui indisposent le régime, il donne à l’opposition des arguments plus solides pour davantage enfoncer le régime.

A quelques mois des Législatives et à moins de deux ans de la Présidentielle, il est impertinent d’ouvrir un front politique contre une opposition démocratique dont les arguments contestataires s’accommodent aisément de forfaitures flagrantes dénoncées par des forces civiles et même religieuses.

Mouhammed Boune Abdallah Dionne a commis une erreur d’appréhension et de communication politique qui sont pour l’opposition une opportunité à saisir. Il s’est plus incliné sur la dimension politique de la polémique sur le pétrole que sur l’aspect technique. Les conséquences politiques sont imminentes.

D’autres révélations scandaleuses, d’autres attaques frontales et d’autres assauts vont inéluctablement s’en suivre, les hostilités étant déclenchées par le Premier ministre lui-même.

Domou rewmi

Voir aussi

images

MARIEME FAYE SALL CHEZ LES SINISTRÉS DE GRAND YOFF, DEMAIN La Première Dame en humaniste…

Aussitôt revenue de la Mecque, l’épouse du Chef de l’Etat, Marième Faye Sall comme l’appellent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *