Accueil / ECONOMIE / Polémiques autour de la concession du terminal à conteneurs : Cma-Cgm laisse Bolloré en plein océan !

Polémiques autour de la concession du terminal à conteneurs : Cma-Cgm laisse Bolloré en plein océan !

Le Groupe Cma-Cgm fait des ronds de jambes à Dubaï ports Words (Dp World), adjudicataire provisoire de la mise en concession du terminal à conteneurs du Port autonome de Dakar. Reçus, avant-hier, par le président Wade, ses responsables ont apporté de l’eau au moulin de leur concurrent émirati.

Source : Walf Fadjri
Allié de la Sdv (filiale du Groupe Bolloré) dans le groupement pour l’appel d’offres international, Cma-Cgm veut-il faire désormais cavalier seul ? En effet, reçu avant-hier par le président de la République, le directeur général de Cma-Cgm, Alain Wils, a voulu rompre les amarres avec son principal partenaire. L’hôte du président Wade s’est félicité de la concession du terminal à conteneurs à Dp Word, qualifiant même cette décision de légitime. ‘Nous pensons qu’un partenariat entre Dubaï ports Word et un armateur comme Cma-Cgm serait de nature à donner plus de chances au développement du futur Port de Dakar’, a-t-il souligné devant nos confrères de l’Aps. Mieux, M. Wils déclare que Cma-Cgm ne conteste pas la concession du terminal à conteneurs à Dp Word. ‘Nous n’avons absolument pas contesté la décision qui nous paraît une décision légitime’. Il a précisé d’ailleurs que Cma-Cgm collabore déjà avec la filiale de Dubaï World (la société-mère de Dp) en France et plus récemment au Port de Rotterdam (Hollande).

Tout porte ainsi à croire que Cma-Cgm est en train de prendre ses distances avec le Groupe Bolloré dont il était partenaire dans un groupement. Alors que la filiale de Bolloré, la Sdv, rue dans les brancards pour dénoncer le processus d’adjudication provisoire du terminal à conteneurs, Cma-Cgm soutient aujourd’hui leur principal ‘bourreau’, Dp World. ‘Nous sommes prêts à venir en appui à Dubaï Port pour concentrer sur Dakar un certain nombre de trafic et envisager au cas échéant un partenariat’, a souligné Alain Wils qui fait ainsi des yeux doux à Dubaï ports World. Le Dg de Cma-Cgm est dans une vision prospective. M. Wils a affirmé être venu à Dakar ‘pour explorer les possibilités de faire de (la capitale sénégalaise) un grand port de transbordement, une plate-forme d’échanges pour notre trafic maritime vers les continents d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie’, rapporte toujours l’Aps.

Alain Wils était accompagné de son patron, le président du Directoire de Cma-Cgm, Jacques Saadé, un Français d’origine libanaise, et du Marocain Toufiq Ibrahim, président-directeur général de la filiale chérifienne, la Compagnie marocaine de navigation maritime. C’est la Comanav qui exploite d’ailleurs la desserte Dakar-Ziguinchor, avec le Willis. ‘Nous voulons développer nos activités au Sénégal beaucoup plus que par le passé, en utilisant Dakar comme plate-forme d’échanges pour des trafics vers l’Asie, l’Amérique du Sud, tout en développant le trafic de cabotage au travers de notre nouvelle filiale, la Comanav, qui exploite déjà le ferry entre Dakar et Ziguinchor’.

L’audience avec le président Wade a été sanctionnée par un déjeuner privé, soulignent des sources concordantes. La question qui mérite sans doute d’être posée est de savoir quelles sont les réelles motivations de cette audience isolée de Cma-Cgm qui a pourtant répondu de façon solidaire à l’appel d’offres international avec le Groupe Bolloré ? La réponse coulerait de source d’autant plus qu’Alain Wils s’était déjà laissé séduire par Dubaï ports World. En effet, dans une correspondance datée du 15 juin 2007 et adressée au directeur général du Port autonome de Dakar, dont nous avons copie, Alain Wils soulignait qu’’en tant qu’armateur, client important du port de Dakar, notre groupe félicite les autorités sénégalaises de s’être ainsi engagées dans la réalisation d’une infrastructure moderne permettant de doubler, dès la première phase, la capacité du terminal actuel. L’objectif du port de Dakar est de générer une forte croissance des trafics de conteneurs grâce à la compétitivité du futur terminal et au savoir-faire de Dp World, un grand groupe spécialisé dans la gestion des terminaux à conteneurs’, lit-on dans la même adresse.

M. Wils ‘confirme’ que le groupe Cma-Cgm est prêt à répondre à l’attente des autorités sénégalaises et ‘déploiera les capacités de transport nécessaires avec l’appui de sa filiale Delmas et de sa nouvelle filiale marocaine Comanav qui vient de rejoindre le groupe Cma-Cgm’. Son Dg termine sa correspondance en ces termes : ‘Dans l’attente de pouvoir vous rencontrer pour évoquer ces différents sujets (….)’. Des sujets abordés avec le président Wade lors de leur audience de lundi dernier. ‘Notre groupe répond à l’appel du président de la République du Sénégal qui a des vues d’avant-garde sur le développement du Sénégal’, vante d’ailleurs M. Wils, avant d’exprimer aussi la volonté de son groupe de développer de nouveaux trafics de cabotage interrégionaux, notamment entre Tanger (Maroc) et Dakar.

Dans le cadre de l’appel d’offres international pour la mise en concession du terminal à conteneurs du port de Dakar, quatre candidats avaient été retenus et invités à participer à la consultation. Il s’agissait de Dp World, Ap Moller Terminal, le groupement Bolloré-Cma/Cgm-Terminal Link et le groupement Getma International-Msc. Le dossier d’appel d’offres a été lancé en février 2007. L’adjudication provisoire a eu lieu en début du mois de juin dernier.


À voir aussi

Rufisque offshore : Total cède 30% à Petronas

La Malaisie met les pieds dans le pétrole sénégalais. Selon Les Echos, Total a cédé …

Mboumba: Le Puma injecte 30 millions pour réhabiliter la canalisation

30 millions de nos francs, c’est le montant que le Puma a injecté pour la …