Accueil / ACTUALITES / Politique énergétique à l’horizon 2019- Vers une puissance supplémentaire de 1200 MW

Politique énergétique à l’horizon 2019- Vers une puissance supplémentaire de 1200 MW

Après la centrale électrique de Boutoute à Ziguinchor, le chef de l’Etat a inauguré hier la centrale de Kahone d’une capacité globale de 104 MW, réalisant l’une des plus importantes du parc de la Sénélec.

Le président de la République, Macky Sall, dans une dynamique de renforcer les capacités de la société nationale d’électricité, a lancé, hier, les activités de la centrale de Kahone. «A cet égard, le Programme national d’électrification rurale (Pner) reste un outil essentiel et devra nous permettre, à l’horizon 2017, d’améliorer l’aménagement des infrastructures électriques, afin d’assurer la fourniture d’un service continu d’électricité dans l’ensemble des chefs-lieux de collectivités locales et d’atténuer les disparités issues des anciens programmes d’électrification, pour arriver à un taux d’électrification rurale d’au moins 30%, pour chaque département du Sénégal. Il s’agit, notamment, de la réalisation de réseaux moyenne tension sous forme de dorsales, afin de permettre un maillage optimal du territoire et de mini réseaux solaires ou hybrides, pour alimenter en continu les zones les plus reculées du pays», a-t-il révélé. Mieux, annonçant que les centrales de Tobène Power (70 MW), de Contour Global (53MW) et de Sendou 1 (125 MW) seront mises en service dès l’année prochaine, il précisera que le Sénégal pourra ainsi disposer de suffisamment de puissance pour satisfaire la demande et de réserves suffisantes pouvant être exportées.

«Globalement, avec le Plan Sénégal Emergent (Pse), notre objectif est d’atteindre, à l’horizon 2019, une puissance supplémentaire de 1200 MW, avec les centrales de Mboro (300 MW) et de Kayar (350 MW), ainsi que les différents projets d’énergies renouvelables, en cours d’élaboration», poursuivra-t-il, rappelant que 152 localités sont déjà inscrites dans les projets en cours d’exécution, 105 par raccordement au réseau électrique et 47 par l’énergie solaire. L’Etat du Sénégal a mobilisé un financement de 9 milliards de F Cfa pour la construction de 10 000 bio digesteurs au cours des quatre prochaines années.

Ibrahima Khalil DIEME envoyé spécial à Kaolack

À voir aussi

Sonko aux Lions: “L’échec n’est pas de perdre”

Après la défaite du Sénégal contre l’Algérie (1-0), les Lions ont reçu les encouragements du …

Le message d’Idy aux Lions

Idrissa Seck, le leader de Rewmi, encourage les «lions». Après leur défaite en finale de …