Accueil / ECONOMIE / Pont Sénégal-Gambie: Les travaux réalisés à 92%

Pont Sénégal-Gambie: Les travaux réalisés à 92%

Le Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du  Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo, était hier en visite de chantiers du pont sur le fleuve Gambie, pour constater l’avancement des travaux.

 Bonne nouvelle pour les usagers de la transgambienne. « Les travaux avancent à un rythme très satisfaisant. On est à 92% de réalisation  et nous espérons que le pont sera  livré d’ici la fin de l’année. On peut encore encourager l’entreprisse prestataire à redoubler d’efforts pour qu’on ne soit pas pris en défaut par des considérations techniques de dernière minute », a déclaré Abdoulaye Daouda Diallo à l’issue  de la visite. Il était avec son homologue gambien, Moussa  Dramé, qui a aussi confirmé le taux donné par le ministre sénégalais.  A l’en croire, c’est un travail qui se fait de façon  quotidienne et on  se rend compte de la pression qui existe. S’agissant du délai de livraison, dira M. Diallo, ils sont  optimistes. Il y a même des chances  qu’on le livre avant janvier. Ce qui est important, c’est qu’on réalise une infrastructure parfaite, avec une exigence technique fondamentale. « Si on a la chance de raccourcir un peu le délai, on le fera parce que cela ne fera que diminuer la souffrance des populations qui traversent ce pont », a-t-il souhaité.

Le plus dur déjà réalisé

Selon lui, on est actuellement en avancement sur le tablier qui est de l’ordre de 92%, donc il reste à peu près un mois de travaux pour pouvoir le finaliser. Quand on parle de tablier, c’est la partie supérieure d’un pont sur lequel les voitures circulent. Le plus dur a été de réaliser le pont, ça a été fait en 36 mois et il reste les bretelles de raccordement à faire. « On a fait des études géotechniques, on pensait trouver du sable mais la qualité du sol est tellement mauvaise qu’aujourd’hui, il faut prolonger le pont. Au lieu de faire une route qui prend moins de temps, il faut prolonger le pont », a  indiqué M. Thiam. Et de conclure : « Nous allons ajouter des pieds battus des deux côtés pour pouvoir continuer le tablier. Tout ça c’est dans un souci de qualité, on ne veut pas faire le pont et revenir trois ans après pour faire d’autres travaux.

Le comité technique inter-Etat en concertation en  novembre

Pour ce qui est du mode d’exploitation du pont, le ministre a laissé entendre qu’au niveau de la Gambie, ils sont habitués à l’exploitation. D’après lui, le comité technique inter-Etat va se réunir prochainement, en avançant la deuxième semaine du mois de novembre. Apres cela, le travail de validation des propositions se fera  au niveau ministériel, avant  la validation définitive par  les deux Chefs d’Etat.

Zachari BADJI

 

À voir aussi

Production industrielle :Une baisse de 3,9% en septembre

L’activité industrielle est marquée, au mois de septembre 2018, par une baisse de 3,9% de …

Sénégal-BM : Le portefeuille passe de 700  à 1065 milliards

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, a présidé hier à …