ECONOMIE

Port de Dakar : Adji Mbergane éclaire la lanterne du  député Mamadou L. Diallo

  • Date: 2 novembre 2015

 En sa qualité de cadre au Port autonome de Dakar et collaboratrice du directeur général, Adji Mbergane Kanouté  s’est insurgée en faux contre les attaques répétées du parlementaire, à travers des informations qu’elle juge erronées et qui n’auront pour finalité que de divertir les Sénégalais. 

Dans un premier temps, elle   rappelle au parlementaire  que la  concession du terminal vraquier a été autorisée par le conseil d’administration, suivant sa délibération n°0000008/PAD/CA/PCA en date du 13 novembre 2013. Et compte tenu de la teneur de cette loi, la concession portuaire n’est ni un marché public, ni une délégation de service public, encore moins une concession de service public ou au sens du code des obligations de l’administration, de la directive n°04/2005/CM/UEMOA portant procédures de passation, d’exécution et de règlement des marchés publics et du contrôle et régulation des marchés publics et des délégations de service public et de la directive n°05/2005/CM/UEMOA portant contrôle et régulation des marchés publics et des délégations de service public.

Par conséquent, les  concessions portuaires ne sont pas soumises au code des marchés publics impliquant un appel obligatoire à la concurrence.

S’agissant du groupe G3S, le  partenariat qui le lie au Pad en matière de sûreté, est consécutif à la mise en œuvre de la directive issue de la délibération du Conseil d’administration, autorisant un contrat d’assistance et représentation en matière de sûreté et de sécurité, mais aussi de  la délibération n°0000006/PAD/CA/PCA du 30 juin 2015 adoptant le projet de participation financière de la Sonapad au capital de G3S(20%).

Ainsi, cette prise de participation autorisée par le conseil d’administration concerne bien la société nationale du port autonome de Dakar et non la personne de son directeur général. Et la  participation, ainsi légalement autorisée, vise une société par actions simplifiée(SAS) prévue par l’acte uniforme de l’Ohada relatif au droit des sociétés commerciales et du Gie.

Au demeurant, la participation financière de la Société nationale du port autonome de Dakar ne concerne pas seulement la société de droit G3S, et s’inscrit dans le cadre d’un portefeuille d’actions comprenant des participations dans les sociétés suivantes :
-DP WORLD DAKAR SA 10%
-DAKAR TERMINAL 5%
-TERMINAL VRAQUIER du SENEGAL 10%
-SIRN 0,020%
-SENEGAL AIR LINES 3,64%
-TRANSRAIL 5,93%
-ENTREPOTS SENEGALAIS AU MALI 71,89%
-COSAMA 15%
-TOUR DE GOREE 7,25%
-APIX 6,9%
Les dividendes issus de ces participations sont versés dans les caisses de la Société nationale du port autonome de Dakar et non entre les mains du directeur général de ladite société GS3 et le conflit d’intérêt en résultant sont totalement infondés.

Quant au  ticket d’entrée versé par DP WORLD FZE au titre de la concession du terminal à conteneurs, il faut rappeler que l’Etat du Sénégal, actionnaire unique de la Société nationale du port autonome de Dakar est  seul garant de ses engagements souscrits dans le cadre de la convention de concession du terminal à conteneurs.
Ce dernier a bien reçu du concessionnaire, le complément du ticket d’entrée de ladite concession, pour un montant de 24.600.000.000 FCfa.
La question posée par l’honorable député Mamadou Lamine Diallo relève en principe de la compétence exclusive du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan.
Enfin,  en ce concerne l’acquisition de la Sera et de la Smps, il demeure important de relever que le  conseil d’administration a autorisé le directeur général  à acquérir de la Société d’équipement et de représentation automobile du Sénégal (Sera) et de la Société moderne de pneumatique sénégalaise un terrain d’une superficie de 33.000 m2 comprenant un ensemble de constructions dont des hangars et bureaux.
Le prix d’acquisition de ces biens qui s’élève à 17.863.070.917 FCfa a été largement examiné par le conseil d’administration et les titres fonciers n°162/GR ex 8479/DG, n°10904/GR ex 11509 appartenaient bien aux cocontractants précités.

Enfin, nonobstant la délibération du conseil d’administration, le projet d’acquisition a fait l’objet d’une étude détaillée de l’inspecteur d’Etat Gallo Samb, Secrétaire général du Pad, dont les conclusions ont permis d’engranger les procédures nécessaires à l’acquisition des biens immobiliers concernés.


Cheikh BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15