Accueil / SOCIETE / Portes ouvertes sur le système commercial multilatéral : Mieux informer les acteurs

Portes ouvertes sur le système commercial multilatéral : Mieux informer les acteurs

Le ministre du Commerce, de la Consommation et de l’Artisanat, Khouraïchi Thiam, a ouvert à Dakar les journées Portes Ouvertes sur le système commercial multilatéral, organisées par son département, en partenariat avec les agences d’exécution du JITAP (OMC, CCI, CNUCED). Une rencontre qui permet de mieux informer les acteurs.

Source le Soleil
M. Thiam a saisi cette opportunité pour dire que l’organisation des “ Journées Portes Ouvertes ” est destinée à mieux informer les acteurs publics et privés sur les règles du système commercial multilatéral qui entrent dans le cadre de la mise en œuvre du programme intégré conjoint d’assistance technique : appelé « JITAP ». Selon M. Thiam, ce programme se veut d’aider les pays africains à mieux tirer profit de leur participation au système commercial multilatéral à travers le renforcement des capacités pour la préparation, le suivi et la mise en œuvre des accords de l’Organisation Mondiale du Commerce et l’appui au développement de l’offre d’exportation des pays bénéficiaires. Le ministre a dit que le Sénégal se réjouit du programme avec l’institution d’une démarche de traitement des besoins en matière d’assistance technique très originale. Il a jouté que l’éligibilité du Sénégal au (JITAP) en 2003 est intervenue dans un contexte où le gouvernement a réorienté la politique commerciale dans le sens d’une meilleure prise en compte de nos préoccupations face à un environnement économique et commercial fortement marqué par la mondialisation. Selon le ministre, le but visé par l’État est de disposer d’un cadre permanent apte à favoriser le développement des ressources humaines et le renforcement des capacités institutionnelles dans le domaine du Commerce International. A cet égard, a encore dit le ministre, le JITAP a joué un rôle important pour notre pays et a contribué au renforcement des capacités des acteurs publics et privés impliqués dans les négociations commerciales bilatérales régionales et multilatérales. Enfin, le ministre du Commerce a dit avoir noté avec satisfaction que l’expertise locale a été fortement impliquée aussi bien au niveau des ateliers thématiques qu’au niveau des stands d’expositions implantés à la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) en vue d’une large information du public.


À voir aussi

Hôpital moderne de Touba : L’IGE à fouiller dans les bottes de certains dignitaires mourides…

Un parfum de «scandale et d’orientation frauduleuse » secoue l’hôpital moderne de Touba. Face à …

Affaire Imam Ndao: Me Moussa Sarr, un avocat dans le procès !

Le procès de l’imam Ndao et de ses 29 co-accusés est dans sa dernière ligne …