Accueil / RELIGION / Portrait du nouveau Khalife des mourides Serigne Mountakha Mbacké, un homme respectueux des ‘’Ndiguel’’

Portrait du nouveau Khalife des mourides Serigne Mountakha Mbacké, un homme respectueux des ‘’Ndiguel’’

Serigne Mountakha Mbacké est désormais le nouveau Khalife général des Mourides. Il succède ainsi à Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, rappelé à Dieu ce mardi.

Fils de Serigne Bassirou Mbacké Ibn Khadim Rassoul, dont il assure à présent le califat, il se distingue très rapidement par son visage jovial traversé par une barbe blanche linéaire. Il est décrit comme un père, d’une approche facile, ouvert et disponible. Très respectueux des « Ndiguel », il ne sort que pour leur exécution ou alors pour rendre visite à son vénéré père, Serigne Saliou Mbacké dont il jouissait de la confiance. C’est depuis la disparition de Serigne Moustapha Bassirou Mbacké son aîné, au mois d’août 2007, que Serigne Mountakha est sorti de l’ombre, puisqu’il était en retrait de toute mondanité. Ainsi dirige-t-il à présent la prière de la Tabaski à Diourbel, comme le faisait son aîné, reconduit les « Ndiguel » de Porokhane où il se rend souvent. Il a aussi achevé la construction d’une mosquée à Darou Minam. Cultivateur, il dispose de champs à Darou Salam Typ où il a installé un Daara et y gère plusieurs disciples. Résolument dévoué au service de Khadimou Rassoul, il détient toujours par devers lui des feuillets de Coran qu’il psalmodie et en fait son compagnon de tous les jours. Son respect du « Ndiguel » lui valut la confiance de Serigne Saliou. Cette confiance se verra renforcée par les khalifes qui lui ont succédé (Serigne Bara Mbacké Falilou et Serigne Sidy Mokhtar Mbacké) par sa désignation comme représentant lors de certains événements importants de la vie de la communauté, notamment lors de la pose de  la première pierre de la mosquée de Gouye Mouride à Niary Tally et, entre autres, lors du démarrage des travaux de Touba. Il lui sert aussi d’interface vis-à-vis des Hizbout-Tarqiyyah et à d’autres niveaux plus intimes (…) A l’image de son père, il est un grand érudit qui détient d’autres connaissances qui font de lui un homme d’une grande culture et dont la conduite est une référence pour les descendants de Khadimou Rassoul et de tous les disciples.

À voir aussi

Bébé tué à Pikine: Le récit glaçant de la mère « tueuse »

L’horreur se passe à Pikine rue 10. La jeune dame de 21 ans constate l’absence …

Hlm Grand Yoff : Un enseignant retrouvé pendu dans sa chambre

Un enseignant au collège Hyacinthe Thiandoum,  âgé d’une soixantaine d’années a été retrouvé pendu dans …