Education

Pour avoir enseigné les valeurs culturelles locales dans leur classe DES ENSEIGNANTS DE LA COMMUNE DE KANDIA DISTINGUÉS

  • Date: 2 mai 2016

74 sur 117 enseignants de la commune de Kandia, dans le département de Vélingara, ont reçu une distinction pour avoir participé à la promotion des valeurs culturelles positives et au renforcement de la collaboration entre les communautés et l’école.

La meilleure manière d’aider les élèves à progresser dans leurs études et dans la vie, c’est de les assister dans la construction de leur personnalité par l’éducation, pris dans le sens d’humanisation à travers l’intériorisation des valeurs positives locales et l’instruction à travers la lecture et la communication inter-générationnelle. Certains enseignants de l’élémentaire de la commune de Kandia, département de Vélingara, ont fait leur cette conviction de Mamadou Coulibaly, chargé de programme de Grand mother project/Changement par la culture (Gmp).

Du coup, ils ont intégré au courant de l’année scolaire écoulée les valeurs culturelles du Fouladou dans leurs cours. Il s’agit d’ailleurs de valeurs universelles (honnêteté, solidarité, entraide, respect des aînés, courage, amour du travail etc.) consignées dans un livret écrit et édité par Judi Aubel, directrice de Gmp, et ses collaborateurs. En plus d’avoir enseigné des contes, proverbes et chants traditionnels. Pour ce travail qui est un bonus exclusivement accordé aux élèves de cette commune frontalière à la Gambie, ils ont été distingués par Gmp.

Au cours d’une cérémonie présidée par l’inspecteur de l’enseignement, El Hadji Papa Malick Bâ, responsable dudit district, 74 enseignants ont reçu des diplômes sur un total de 117 concernés par le projet. Parmi ces récipiendaires, 10 ont obtenu un diplôme d’honneur. Abdourahmane Sylla, enseignant dans le village de Kael Bessel, fait partie des heureux élus. Mercredi dernier, visiblement aux anges, il a déclaré :

« Je me sens flatté par cette distinction qui, à mon avis, est un appel à plus d’engagement et de sens du travail bien fait. Nous allons travailler à ne pas décevoir les espoirs placés en nous dans le cadre de la collaboration entre l’inspection de l’éducation et Gmp. » Pour Mamadou Coulibaly, ces distinctions récompensent « l’engagement et la disponibilité de ces enseignants pour la promotion des valeurs culturelles positives et le renforcement de la collaboration entre les communautés et l’école ».

Points forts et points faibles d’une stratégie

Cette cérémonie de distribution de diplômes aux meilleurs enseignants de la stratégie d’intégration des valeurs positives à l’école de Grand mother project/Changement par la culture a aussi servi à restituer les résultats de la revue de cette stratégie, faite par l’inspecteur de l’enseignement Hamidou Soukouna (actuel responsable pays d’Aide et action) et une anthropologue Anglaise, Anneke Newman.

Cette revue enseigne que certains enseignants (50% précisément) rechignent à sortir de la routine en adoptant cette innovation pédagogique. Ce sont eux sûrement qui n’ont pas été primés. C’est que, toujours selon les résultats de la revue, les enseignants éprouvent des difficultés à réussir l’intégration pour cause d’insuffisance de formation en la matière et une faiblesse dans l’accompagnement et l’encadrement par Gmp et l’inspection de l’éducation et de la formation.

Les points forts de la stratégie sont relatifs, selon la revue, à l’intégration de valeurs culturelles et savoirs traditionnels à l’école, à la production d’outils pédagogiques en phase avec le contexte culturel des enfants (livrets, fiches pédagogiques, jeux et chansons), à une meilleure collaboration entre l’école et les communautés, à une amélioration des performances scolaires en lecture et en expression orale. De même, le taux de scolarisation a augmenté dans la zone d’intervention du projet et les élèves sont mis en confiance.

Recommandations 

Pour corriger les faiblesses notées par la revue, l’inspection de l’éducation et de la formation de Vélingara a émis un certain nombre de propositions soumises aux directeurs des écoles élémentaires de la zone de Kandia. A ce titre, l’inspecteur de l’enseignement, El Hadji Papa Malick Bâ, en charge de ce district et point focal de la stratégie, dans son contrat d’objectifs avec lesdites écoles, doit encourager les directeurs d’école à trouver du temps pour observer par mois, au moins, une leçon en rapport avec la stratégie et remonter les informations.

Puis, au cours de chaque trimestre, les cellules d’animation pédagogique et culturelle internes et inter-école doivent dérouler une séance en rapport avec la stratégie. Et ensuite Gmp, en collaboration avec l’Ief, doit organiser une session d’orientation sur l’intégration des valeurs culturelles à l’école à l’intention des directeurs et des inspecteurs. Last but not least, il est recommandé d’organiser des concours de contes et de chants au cours des journées d’intégration des valeurs culturelles.

Le quotidien

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15