Accueil / Uncategorized / Pour avoir snobé le président du Comité olympique algérien : Vava «évite» les Jeux d’Alger

Pour avoir snobé le président du Comité olympique algérien : Vava «évite» les Jeux d’Alger

Décidemment les tuiles ne cessent de tomber sur la tête du ministre des Sports. Après le «scandale du coup de fil», révélé par nos confrères du Populaire, c’est une autre tuile qui vient de fracasser les murs des locaux de la rue Carnot avec l’affaire concernant le Comité olympique algérien (Coa). Ses membres sont en effet très remontés contre Daouda Faye à qui ils reprochent d’avoir snobé leur président, Moustapha Berraf, lors de son séjour au Sénégal au mois de mai dernier. Du coup, et flairant sûrement la colère des algériens, Vava a préféré zapper les Jeux Africains, avançant comme prétexte la résolution de la crise du football sénégalais.

Source: L’Observateur
La réaction du ministre des Sports dans nos colonnes (Voir Quotidien du mardi 10 juillet 2007) au sujet de l’affaire du fameux «coup de fil» qui est tombé comme par hasard dans les oreilles du président de la Jeanne d’Arc, Momar Ndiaye, est en train d’étaler des dégâts collatéraux en virant sur des révélations assez succulentes. Réagissant à cette histoire assez rocambolesque, Daouda Faye s’était expliqué en déclarant : «(…) Mon rôle est de consolider les acquis. Je reste le responsable du secteur des Sports et je vais continuer à recevoir les acteurs du sport. Je vais les convoquer très prochainement pour essayer de trouver une solution à cette crise. D’ailleurs, je devais me rendre à Alger pour les Jeux Africains, j’ai dû reporter mon voyage pour régler tout cela.»

Cette dernière phrase concernant un voyage annulé en Algérie, a fait rire sous cape un confrère algérien de passage avant-hier à Dakar où il devait rallier son pays pour les besoins des Jeux Africains, dont la cérémonie d’ouverture était prévue hier.

«HEUREUSEMENT QUE LE PRESIDENT WADE…»

«Ce que votre ministre ne dit pas, c’est qu’il y a des dessous concernant cette annulation de son voyage en Algérie.» Une remarque lâchée à travers un brin de sourire par le journaliste algérien et qui a surpris votre serviteur qui, évidemment, a voulu en savoir plus. «C’est bien simple : je vous apprends que les membres du Comité olympique algérien (Coa) ne sont pas contents du comportement de votre ministre qui n’a même pas daigné accorder une audience au président Moustapha Berraf», se désole notre interlocuteur.

Mais au juste comment les choses se sont passées pour que le confrère algérien en veuille terriblement à Vava ? Notre source raconte : «La délégation algérienne accompagnée de leurs pairs du Comité sénégalais (Cnoss) étaient tous en séance de travail au ministère des Sports. Le même jour, le ministre devait recevoir le Coa l’après-midi.

Au cours des travaux, le ministre a envoyé un message pour proposer au Coa de surseoir aux travaux et d’anticiper l’audience, car l’après-midi, il devait être pris avec la réunion du Conseil des ministres. Le président Berraf a dit : Ok, il n’y a pas de problème. Mais à sa grande surprise quand il est monté avec sa délégation dans le Bureau du ministre, c’est plutôt son Directeur de cabinet (Alioune Dramé) qui les reçoit pour leur dire que le ministre était occupé et que l’audience ne pouvait finalement pas se tenir», narre le confrère algérien. «Et, ce qui a le plus choqué le président Berraf, poursuit-il, c’est que le ministre était bien là, mais enfermé dans son bureau.»

ON A FROLE L’INCIDENT DIPLOMATIQUE

Une attitude «inélégante» et «inacceptable», relate notre source, qui est restée en travers de la gorge de la délégation algérienne. «Heureusement que votre président de la République (Me Wade) qui est un grand homme d’Etat, nous a reçu 48 heures après.

Et cela grâce à l’entregent d’une autre personnalité d’envergure, le président du Comité sénégalais (Diagna Ndiaye). Et c’est ce qui a calmé et rassuré le président Moustapha Berraf. Mais je vous révèle que pendant ces 48 heures, et avant que le président de la République ne reçoive M. Berraf, on a frôlé l’incident diplomatique ; car l’Ambassadeur d’Algérie, basé ici au Sénégal, et qui a piqué une grosse colère, était prêt à faire une protestation auprès de vos autorités.

Mais le président Berraf l’en a dissuadé. Vraiment, on est très déçu du comportement de votre ministre des Sports et je sais pourquoi il n’est pas chaud à venir à Alger.» Pourtant Vava, représenté finalement à ces Jeux par la Dhc, Yamina Thiam, et qui va rater la réunion du Conseil supérieur du sport en Afrique (Cssa), a essayé de sortir de sa manche un alibi. Comme si…


À voir aussi

Touba: Les éleveurs républicains hôtes du Khalife général des Mourides…

Dans le cadre de leurs tournées de sensibilisation et d’information sur les réalisations du régime …

Macky tacle les syndicalistes «On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ « 

«On ne peut pas dire ‘’diokhma-diokhma’’ et en retour il n’y a pas de compensation…». …