Accueil / ACTUALITES / Pour détention d’armes : Alioune Tine interpellé par la police

Pour détention d’armes : Alioune Tine interpellé par la police

Alioune Tine, secrétaire exécutif de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme a été interpellé hier et entendu par la police pendant au moins trois tours d’horloge avant d’être libéré. Non sans signer un procès-verbal d’audition. L’information est confirmée par Alioune Tine, lui-même, interrogée par la chaîne de radio privée dakaroise Rfm. L’interpellation a eu lieu mercredi dans l’après-midi.

Source : Walfadjri
Officiellement, le secrétaire exécutif de la Raddho a été interpellé pour détention d’armes. Il s’agit plutôt d’armes trouvées au siège de la Rencontre africaine de défense des droits de l’homme. C’est d’abord au commissariat du Point E, à quelques pas du siège de son organisation, que M. Tine a été conduit avant d’atterrir à la police de Dieuppeul.

Cependant, l’affaire n’a pas fait trop de bruit. Puisque le patron de la Raddho semble minimiser l’affaire, indiquant simplement que la police a compté les armes avant de les mettre sous scellé. D’ailleurs, à l’en croire, les armes en question ne représentent aucun danger. Puisqu’étant déclassées. Selon lui, c’est l’Etat-major général des forces armées qui, sous Pape Khalil Fall, avait remis ces armes à la Raddho. C’était, dit-il, ‘dans le cadre de la campagne de la construction de la paix’. Il fallait alors procéder à une cérémonie d’incinération symbolique. D’après lui, cette incinération a été faite publiquement. Mais, Alioune Tine avertit qu’il s’agit d’une tentative d’intimidation, les auteurs perdent leur temps.


À voir aussi

Go: la cicatrice de ‘’Tarik Karem’’

Dans l’affaire Tariq Ramadan, accusé de viol sur deux femmes, normalement ce n’est pas d’une …

Le communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 21 février 2018

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 21 février à 11 …