SOCIETE

Pour escroquerie et faux et usage de faux, des agents de la Nsia et de l’Unacois à la barre

  • Date: 5 novembre 2015

 Agent administratif à l’Unacois, A. K. Sakho et A. Diallo par ailleurs agent immobilier pour le compte de Nsia Assurances ont été attraits, hier, à la barre pour escroquerie et faux et usage de faux. 

Commerçante de son état, la dame M. Konaté a attrait, hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar les nommés A. K. Sakho, agent administratif à l’Unacois et A. Diallo, agent immobilier pour le compte de Nsia Assurances pour escroquerie et faux et usage de faux. Revenant sur les faits, la plaignante a soutenu qu’elle est une commerçante qui voyage un peu partout dans le monde pour acheter des marchandises. C’est dans ce cadre qu’elle a connu A. K. Sakho par le biais d’O. Sène. En effet, devant se rendre à l’étranger, la dame s’en est ouverte à Sakho qui lui proposera de lui faire cadeau des attestations pour le voyage et les réservations d’hôtel. Pour cela, la dame doit verser au préalable la somme de 15.000 francs pour les papiers d’assurance. Une somme que la dame déboursera. Cependant, elle aura la surprise de sa vie parce que les papiers contenaient de fausses mentions. Sans perdre de temps, elle s’est rendue dans une agence de la Nsia où on lui confirmera que les documents étaient des faux. Ainsi, la Nsia et la dame ont-t-elles porté plainte contre Diallo qui indiquera le nom de Sakho.

Devant les juges du tribunal des flagrants délits de Dakar, hier, Sakho a déclaré que son intention était simplement d’aider la dame qui lui a été mise en relation par son ami d’enfance en l’occurrence O. Sène. A l’en croire, il a remis l’intégralité des documents à Diallo qui  a eu à l’aider dans ce sens plusieurs fois.

Interrogé, Diallo reconnaitra sans ambages les faits avant d’avouer avoir fait ces genres de choses 4 ou 5 fois. Il faut souligner que la plaignante n’a rien demandé en guise de réparation. Quant à la société Nsia Assurances,  elle s’est désistée en cours de procédure. Parce que, renseigne leur avocat,  la famille Diallo a procédé à la réparation du préjudice. Pour sa part, le procureur a requis l’application de la loi. Prenant la parole en dernier, les avocats de Diallo ont loué la sincérité de leur client qui n’a jamais nié les faits. Ainsi, ont-ils plaidé pour la relaxe pour le délit de complicité d’escroquerie. En ce qui concerne le faux et usage de faux, les robes noires ont plaidé pour une application bienveillante de la loi. S’agissant de son co-prévenu, Sakho, ses avocats ont plaidé la relaxe arguant que leur client voulait juste aider la dame. En rendant sa décision, le tribunal a relaxé Sakho. Pour Diallo, il a été relaxé du délit d’escroquerie avant d’être reconnu coupable de faux et usage de faux. Pour cela, il a été condamné à une peine de 6 mois assortis de sursis.

Cheikh Moussa SARR

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15