Accueil / ACTUALITES / POUR EXIGER LE PAIEMENT DE LEUR ARGENT DETOURNE PAR L’ASSUREUR ET LA DIRECTION Les travailleurs de la SAR menacent d’éteindre le plan Takkal.

POUR EXIGER LE PAIEMENT DE LEUR ARGENT DETOURNE PAR L’ASSUREUR ET LA DIRECTION Les travailleurs de la SAR menacent d’éteindre le plan Takkal.

Les travailleurs l’ont affirmé lors de leur assemblée générale tenue dans l’enceinte de l’usine sise à Mbao. Si l’Etat ne fait rien pour qu’ils entrent en possession de leur cotisation-assurance estimée à plus de trois milliards de francs Cfa détournés par un courtier bien connu, le Sénégal risque de renouer avec les ténèbres car, ils comptent, purement et simplement, priver de combustible la Senelec et mettre ainsi aux arrêts le Plan Takkal, si cher à Karim Wade.
Malgré une plainte déposée depuis le 12 Juillet 2010 contre leur ancien courtier en assurances, Cherif Séne, suivie de son arrestation puis de sa mise en liberté provisoire, les travailleurs de la SAR (Société africaine de Raffinage) attendent toujours de rentrer dans leurs fonds. En effet, un préjudice de plus de trois milliards de francs Cfa cotisés par les employés, la SAR avait été à la base du combat de ces travailleurs depuis 2007. De l’avis des membres du collège des travailleurs, «le personnel marque son engagement ferme, par cette assemblée générale, à mener le combat pour le remboursement de son argent ». Selon Abdourahmane Cissokho, Secrétaire général des travailleurs de la SAR affiliés à la Cnts /FC, «depuis 2007, les travailleurs de la SAR courent derrière le remboursement de leur cotisation-assurance évaluée à plus de trois milliards de francs Cfa, de l’argent détourné par Chérif Séne, courtier en Assurance, avec la complicité de certains membres de l‘ancienne direction». Et pourtant, selon les syndicalistes qui intervenaient lors de cette assemblée générale, des membres de leur direction générale ont été dédommagés à coup de millions de francs alors que «le personnel n’a rien vu». M. Samb, délégué de ces travailleurs a également cité le cas de l’ancien PCA, Kamara Touré ou des anciens Dg Jean Michel Seck et Carmello, Robert Sagna ou encore des Df ou Drh (Ibrahima Gueye et Babacar Diakhaté) qui ont tous reçu «anormalement des sommes prélevées sur les assurances-retraite du personnel». L’actuel Pca Serigne Mboup avait informé, lors d’une rencontre tenue avec le Collège des Délégués, du remboursement par ces personnes citées de ces sommes anormalement prélevées sur les assurances des travailleurs. Mais, après vérification, «l’information avancée par le Pca était inexacte ». À partir de ce moment, le personnel de la SAR «considère une volonté délibérée de leurs autorités de taire la vérité». C’est pourquoi, selon les syndicalistes, il a été décidé de s’attacher les services de Me El Hadj Diouf, pour porter cette affaire qui n’a que trop duré, devant les cours et tribunaux. Parallèlement à l’action judicaire, un plan d’action syndicale est déjà annoncé par Cissokho et Cie, allant de la marche jusqu’à la grève de la faim. Mais déjà, ils annoncent un frein au plan Takkal de Karim Wade, si rien n’est fait …

Djiby GUISSE


À voir aussi

Avenue Cheikh Anta Diop: Les étudiants bloquent la circulation

Remous à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Les étudiants qui réclament le paiement …

Audience de l’Apr Podor au Palais: Me Moussa Diop boude

Le directeur général de Dakar Dem Dikk n’a pas participé à l’audience que le président …