SOCIETE

POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA LOCALITE « And Défar Parcelles » s’engage

  • Date: 30 septembre 2016

Journées de consultations gratuites, sensibilisation des populations, sont, entre autres, les activités qui ont été tenues par le mouvement « And Défar Parcelles Assainies». L’objectif de l’initiateur de ce programme est de rendre leur localité émergente en s’appuyant sur le Pse qui est un projet de nos autorités.

Pour Touradou Sow qui en est le président, leur combat vise à participer activement au développement des Parcelles Assainies. « Il s’agit nous de concrétiser la volonté du Président Macky Sall, d’impliquer la base dans la formalisation des politiques territoriales. La citoyenneté ne saurait se détacher de la politique puisque, ne dit-on pas que la politique c’est l’art de participer à la gestion de la cité ? Cette vision horizontale de l’organisation de nos partis, doit être soutenue et vulgarisée, puisque c’est cette vision qui gagne (Benno Bokk Yaakar, cric, etc.). C’est l’un des buts de notre mouvement », dira M. Sow. Avant de poursuivre : « Au moment où la mise en œuvre de cet ambitieux Plan Sénégal émergent bat son plein, au moment où l’acte trois de la décentralisation a fini de dissiper les doutes, le Sénégal a plus que jamais besoin de tous ses fils y compris ceux de la banlieue. Dans ce cadre, je puis vous dire, en ma qualité de président, que notre mouvement compte jouer pleinement son rôle ».
Pour M. Sow, le Plan Sénégal Emergent est le plan qu’il fallait pour tirer définitivement le pays vers le véritable développement. Cependant, cet objectif ne pourra être atteint que si les quelques facteurs de risques énumérés dans la documentation gouvernementale sont maîtrisés. « Il s’agit de l’instabilité institutionnelle, la faible appropriation, la faible mobilisation des ressources budgétaires, l’absence des ressources humaines requises pour conduire les réformes et les projets, les retards dans la mise en œuvre des réformes sur l’environnement des affaires, les dépenses sociales imprévues », souligne Touradou Sow, qui ajoute que face à ces risques qui pourraient lourdement altérer cette noble vision du Chef de l’Etat, Monsieur Macky Sall, les Parcellois ne doivent pas rester les bras ballants à ne rien faire. Ils doivent au contraire s’impliquer davantage par une stimulation de la réflexion, par la mise en œuvre de projets structurants qui auront un impact direct sur leurs conditions. And Défar Parcelles, qui est en collaboration avec les autres associations, forces politiques ou société civile existants, se veut une force de proposition pour créer des entreprises dans les secteurs prioritaires comme l’agro-business, le commerce, la production de biens et de services, etc.
Touradou Sow a profité de cette occasion pour lancer un appel à l’endroit des structures que sont le FONGIP, l’ANPEJ, le FONSIS, entre autres, pour la création de La Maison de l’Entreprise de la Banlieue, qui sera un relai entre les porteurs de projets de création d’entreprises et les organismes cités plus haut.

Sada mbodj

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15