saes

Pour le respect des accords signés : 10.000 enseignants attendus à la marche citoyenne de jeudi prochain

Des syndicats du supérieur, de l’élémentaire et du moyen secondaire vont marcher jeudi prochain. A travers cette manifestation, ils exigent du gouvernement le respect des accords signés mais également la restauration de la dignité de l’enseignant.

L’école sénégalaise (de l’élémentaire au supérieur) sera encore paralysée les 18 et 19 février prochains. Sur initiative du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) qui annonce une grève de 48 heures à partir de jeudi, une marche citoyenne aura lieu le même jour. Selon Yankoba Seydi, coordonnateur de la section Saes de l’Ucad, dix mille enseignants vont prendre part à cette manifestation. «C’est une initiative du Saes mais également du Cusems et du Grand cadre. Dix mille enseignants prendront part à la manifestation», a confié au bout du fil M. Seydi.
Il précise que cette marche est organisée en vue de la restauration de la dignité de l’enseignant, mais également pour le respect des accords signés entre le gouvernement et les syndicats. Il a ajouté que d’autres syndicats ont manifesté leur volonté de se joindre au mouvement et même des organisations de la société civile. « Des responsables d’organisations de la société civile vont marcher avec nous, car ils savent que l’école est menacée. C’est une marche citoyenne. C’est pourquoi nous invitons tout le monde », a-t-il déclaré.
Le départ est prévu à la Fastef et l’arrivée aura lieu au rond point Jet d’eau. Depuis vendredi dernier, note Yankoba Seydi, l’autorité est informée de la tenue de la marche. «Nous avons déposé l’avis de marche depuis vendredi. Nous comptons marcher même si la manifestation est interdite, car c’est un droit reconnu par la Constitution », a averti le coordonnateur du Saes à Dakar.
Mardi et mercredi dernier, le Saes avait observé un arrêt de travail dans les campus des cinq universités publiques du pays. Cette grève faisait suite à l’expiration du préavis de grève du Saes. En conférence de presse lundi dernier et en présence de responsables syndicaux de l’élémentaire et du moyen secondaire, Seydi Ababacar Ndiaye, le secrétaire général du Saes, avait indiqué qu’une discussion serait engagée pour mener ensemble le combat contre le gouvernement. Mieux, il avait annoncé une grande marche qui va mobiliser près de dix mille enseignants. «Nous allons nous liguer pour faire face au gouvernement. On fait des remises gracieuses d’impôts alors que les enseignants sont laissés en rade », avait déploré M. Ndiaye.

Le soleil

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …