ACTUALITE

Pour mettre fin à l’épidémie de sida, l’Ams  signe la Déclaration de Paris

  • Date: 4 novembre 2015

 Les maires du Sénégal ont adopté la Déclaration de Paris, s’engageant ainsi à soutenir l’accélération de la riposte au Vih sur les cinq prochaines années. L’acte d’engagement a été parafé hier entre le président de l’Ams, Microsoft et l’Onusida sous la présence du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dione.

L’Ams s’est joint à l’Onusida  pour signer la Déclaration de Paris et engager ses villes à mettre fin à l’épidémie de Sida d’ici 2030. Sous la houlette d’Aliou Sall, l’Ams s’engage à ce que les collectivités locales donnent un «coup d’accélérateur» pour mettre fin au Sida en prenant une série d’engagements.

Ces engagements comprennent notamment la réalisation des objectifs «90-90-90» de l’Onusida afin que 90% des personnes vivant avec le Vih connaissent leur séropositivité, 90% des personnes conscientes de leur séropositivité au Vih soient sous traitement antirétroviral et 90% des personnes sous traitement aient une charge virale indétectable, ce qui permettra de les maintenir en bonne santé et de réduire le risque de transmission du Vih. En effet, selon  le rapport de l’Onusida, plus de 50 % de la population mondiale vit dans des villes et ce taux pourrait atteindre 60% à l’horizon 2050. Les mégacités – villes dont la population dépasse 10 millions d’habitants – se situeront en très grande majorité dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, a fait savoir la  directrice de l’Onusida Meskerem Grunitzky Bekele. L’Afrique subsaharienne constitue toujours la zone la plus affectée avec 25,8 millions de personnes vivant avec le Vih en 2014, soit 70% de toutes les personnes vivant avec le Vih dans le monde. En 2014, dit-elle, moins d’une personne vivant avec le Vih sur quatre recevait un traitement antirétroviral (24%). Parmi les enfants vivant avec le Vih, la situation est encore pire car seuls 13% obtiennent un traitement anti rétroviral, s’alarme-t-elle. Pis encore, 42% des femmes enceintes séropositives n’ont pas reçu de traitement pour prévenir la transmission du Vih à leur enfant. Au Sénégal, révèle-t-elle, il faut mettre environ 20.000 personnes vivant avec le Sida sous traitement antirétroviral d’ici 2020 en plus des 17.000 qui le sont déjà. Le Pm qui a accueilli avec de beaucoup de satisfaction le partenariat avec Microsoft et l’Alliance mondiale des maires a souligné pour sa part qu’il s’agit-là d’une stratégie qui cadre parfaitement avec la vision du président Macky Sall pour le Sénégal et qui figure en bonne place dans le Pse dont un des piliers essentiels est le développent et la protection du capital humain. Le président de l’Ams a invité Microsoft à bâtir ce partenariat avec les maires du Sénégal  dans un esprit de franche collaboration et de dialogue dynamique.  La lutte contre le Sida reste un point commun de notre engagement. Et ce n’est pas un hasard si nous avons voulu intégrer dans la cérémonie de signature du Protocole la signature par 15 villes/communes du Sénégal la Déclaration de Paris sur le Vih, a déclaré Aliou Sall.

Mouhamadou BA

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15