ACTUALITE

Pour non assistance à une personne en danger : Les avocats de Habré portent plainte contre le directeur de prison du Cap Manuel

  • Date: 13 juin 2015

Les avocats de Hissène Habré, face à la presse, hier, ont dénoncé l’attitude du directeur de la prison du Cap Manuel. A les croire, leur client a été victime d’une attaque cardiaque et des manquements ont été notés de la part de l’administration pénitentiaire.

C’est sur ces entrefaites que les défenseurs de l’ancien Président Tchadien ont annoncé des poursuites contre Ali Konté Bâ, directeur de ladite prison.

Dans la plainte qui sera déposée la semaine prochaine, M. Bâ sera poursuivi pour non assistance à personne en danger. «Cette négligence coupable de la part du Directeur et du médecin de la prison est la résultante de cet environnement plein d’hostilité, d’impunité et du feu vert politique donné par le président Macky Sall, pour tenir, coûte que coûte, le procès de notre client», a dit la robe noire.

Les avocats de la défense expliquent que le président Hissene Habré était malade depuis la nuit du lundi 8 au mardi 9 juin. «Arrivée dans la matinée, Mme Habré a constaté son état de santé et a immédiatement demandé au directeur de la prison l’assistance d’un cardiologue.

Le directeur a manifesté une mauvaise volonté évidente et a déclaré, devant, d’abord en informer la direction de l’administration pénitentiaire. Mme Habré lui a répondu que face à l’urgence, il pouvait gérer cela rapidement avec le médecin de la prison», poursuivront les avocats, selon qui, leur client a passé 48 heures sans soins.

Le jeudi dernier, à deux heures du matin, il a fait une rechute. Les gardes ont tenté en vain de saisir le directeur de la prison qui était injoignable. Le médecin de la prison, habitant juste en face de la prison, les gardes ont couru pour l’informer. Il a fallu qu’ils reviennent à 5 reprises, avant qu’il n’accepte de venir voir l’état de santé du président.

Arrivé sur les lieux, il a alors couru chercher une équipe de cardiologues pour une intervention d’urgence, il était 5 heures du matin. Le procès de l’ancien Président tchadien s’ouvrira le 20 juillet prochain, à Dakar, devant les juges des chambres africaines extraordinaires.

Cheikh M. SARR

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15