téléchargement (7)

POUR NON RESPECT DE L’INSTRUCTION DE LA BCEAO- Le RENAPTA vers une grève ce mercredi et  jeudi

Le réseau national des prestataires de transfert d’argent (RENAPTA) a entamé une grève de deux jours à partir d’aujourd’hui, pour dénoncer l’attitude des opérateurs. Entre autres doléances soulevées, le non-respect des dispositions de la CEDEAO relatives aux transferts d’argent et l’anarchie dans leur secteur d’activité.

 Le Réseau national des prestataires de transfert d’agent (RENAPTA) va boycotter, à partir d’aujourd’hui et demain jeudi, les opérations de transfert sur le réseau Wari, pour dénoncer le non respect de l’instruction de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) concernant les rapides d’argent. «Nous dénonçons le “mutisme” des opérateurs qui refusent de respecter l’instruction numéro 13 de la BCEAO sur la réglementation sur les transferts rapides d’argent, et aussi des autorités étatiques, monétaires et bancaires », a fait savoir Serigne Gaye, le Secrétaire général du RENAPTA.

Pour M. Gaye, La BECAO a sorti une réglementation selon laquelle le transfert d’argent est du domaine des banques, donc, ce sont les banques qui doivent exploiter le transfert d’argent et elles ont la possibilité de donner des agréments.

Et le Secrétaire général du RENAPTA de relever que  Wari a créé une société à part et n’a pas le droit d’accorder des agréments. On lui a interdit cela, ajoutant qu’elle (Ndir Wari) a mis en place des sociétés intermédiaires pour prendre ce qui revient de droit aux prestataires. « C’est un plan d’action que nous sommes en train de dérouler et qui a commencé depuis plusieurs mois par un grand rassemblement à la Mairie de Dieuppeul », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Ousseynou Samba, l’un des membres du RENAPTA, de rappeler que les buts de ce réseau, sont  de sensibiliser, d’informer et de  former les prestataires afin qu’ils s’intègrent mieux dans cette activité très prometteuse. Hélas,  elle est gangrenée par des opérateurs véreux qui ne cherchent qu’à remplir leurs poches sans scrupules, au détriment de nos acteurs principaux. « Notre principal objectif, justement, c’est d’amener les décideurs à se pencher sur ce secteur afin que chacun des acteurs puissent jouer sa partition sans pour autant porter préjudice aux autres», a-t-il  signalé

Selon lui, ce réseau compte 2500 membres au niveau du RENAPTA  et  ils sont tous déterminés à boycotter les opérations de transfert d’argent à partir de ce mercredi jusqu’à jeudi. « C’est  par rapport à toutes ces négligences que nous avons constatées au niveau du secteur du transfert d’argent», a expliqué  M. Samba.

Khady Thiam COLY

Voir aussi

cooperation_senegal-japon

Réhabilitation du port de Dakar: Le Japon injecte 22 milliards

Le Japon vient de mettre à la disposition du Sénégal des financements d’environ 22 milliards …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *