Accueil / SOCIETE / POUR PROTÉGER LEUR ENVIRONNEMENT:Les habitants de Diamalaye se révoltent

POUR PROTÉGER LEUR ENVIRONNEMENT:Les habitants de Diamalaye se révoltent

Après des années de lutte pour la préservation de leur condition de vie et de leur environnement, les populations de Diamalaye, HLM Grand Médine sur mer, Lotissement Djily Mbaye sont montées hier au créneau encore une fois, pour dénoncer ceux qui « veulent détruire leur site et mettre en danger leur condition de vie ».

Après des années de lutte pour la préservation de leur condition de vie et de leur environnement, les populations de Diamalaye, HLM Grand Médine sur mer, Lotissement Djily Mbaye sont montées hier au créneau encore une fois, pour dénoncer ceux qui « veulent détruire leur site et mettre en danger leur condition de vie ».

Cette fois-ci, ils se disent déterminés à mettre fin à ce massacre environnemental. Dans ce dessein, ils exigent l’arrêt immédiat de la réalisation du projet de construction des villas sur leur plage par les autorités. Selon les habitants de la zone, depuis quelques années (1997), la plage de Diamalaye est menacée par certains bailleurs de fonds de notre pays. À les en croire, ces derniers veulent faire de ce site un lieu d’une habitation mais aussi y construire des hôtels.

Il est 12 heures et les populations sont déjà sur les lieux avec la volonté manifeste de sauvegarder leur environnement. De loin, des camions, des bouteurs s’apprêtent à commencer les travaux d’aménagement sur cette partie de la plage. C’est surtout ce que les populations ne veulent pas voir de leurs yeux. L’ordre est déjà donné aux jeunes de arrêter les travaux d’aménagement. Ces « défenseurs de l’environnement » s’en sont pris aux boîtes de compteur déjà construites et délimitant l’espace des villas. Les travailleurs quant a eux, ils se sont tout simplement contentés d’appeler le patron au téléphone. Celui-ci leur ordonna selon les dires du jeune homme de continuer, mais il faut être malade pour tenter de contredire une foule en colère. Interpellé par nos soins, il se refuse à tout commentaire sur la situation. Il ne veut pas donner le nom du promoteur et son numéro.

Et pourtant, personne ne connaît le nom des promoteurs de ces projets car estiment-elles qu’ils sont nombreux, mais il note tout de même « la dernière fois, un certain M. Fall, leur a brandi un décret présidentiel signé des mains du Président de la République Me Abdoulaye Wade et celles du Premier Ministre Macky ». La question essentielle est de savoir selon les habitants ceux qui sont derrière ces destructeurs de leur environnement.

Selon Mme. Diouf, une habitante : « Seul le combat peut nous sauver sinon administrativement on ne peut rien contre eux. Tout ce que l’on veut, c’est de ne pas construire des maisons ici car on veut garder notre environnement sportif » avant de poursuivre que « Parfois, l’eau de mer arrive jusqu’au niveau de nos maisons pendant la saison des pluies. Alors en construisant des maisons sur ce site, les habitants risqueront d’être victime d’inondations ».


À voir aussi

Procès- Me Mbaye Sène, avocat de Khalifa Sall : « tous les jours, le procureur vise des documents sur la base de fausses informations, et pourtant… »

REWMI.COM- Le procès de Khalifa Sall et Cie se poursuit ce mercredi. Ses avocats sont …

Scandale sexuel à Oxfam L’ONG présente ses excuses !

L’ONG britannique Oxfam a présenté ses excuses au peuple haïtien pour les dérives sexuelles de …