Accueil / ACTUALITES / Pour un article sur la société écran des narco-trafiquants : Djbo Kâ porte plainte contre «Le Populaire»

Pour un article sur la société écran des narco-trafiquants : Djbo Kâ porte plainte contre «Le Populaire»

Le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels, Djibo Leïty Kâ, « porte plainte » contre le quotidien « Le Populaire » pour un article de son édition d’avant-hier, nous a-t-il confié hier. Dans sa livraison numéro 2310, nos confrères mettent en gros titre à la Une : « Couverture des narcotrafiquants arrêtés à Mbour : ce que Djibo Kâ savait… » avec renvoi en page 7. A la page indiquée, un article signé de la plume de Pape Sarr porte comme titre : « Projet de crevetticulture à Ndangane Sambou, blanchiment et couverture : les narcotrafiquants avaient-ils des complices dans l’appareil d’Etat ? ».

Source : Le Soleil
L’article fait état d’un projet de société d’élevage et d’exploitation de crevettes dans le village de Ndangane Sambou (Communauté rurale de Fimela, région de Fatick) alors que Djibo Kâ était ministre de la Pêche et de l’Economie maritime. Les péripéties ayant conduit à la création de ladite société par des individus impliqués dans le trafic des 2,475 tonnes de drogue saisies récemment par la Gendarmerie et incinérées avant-hier sont largement relatées par notre confrère. En fait, cette société, continue « Le Populaire », servait en réalité d’écran à des activités de blanchiment d’argent sale et de trafic de drogue. Dans le chapeau ouvrant l’article, on peut lire que « si son (Djibo Kâ) implication réelle dans les opérations reste à prouver, il demeure qu’il a donné son accord à l’installation du projet de crevetticulture à Ndangane. Ce, malgré les failles soulevées au niveau de la faisabilité technique soulevées par des experts indépendants ».

YAKHAM MBAYE, DIRECTEUR DE PUBLICATION DU « POPULAIRE » : « Nous persistons et signons »

La sérénité semble de mise au quotidien « Le Populaire » menacé de poursuites judiciaires par l’ex-ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Djibo Leïty Kâ. Interpellé sur cette affaire, le directeur de publication du journal de la Médina, Yakham Mbaye, déclare : « la seule réaction que nous aurons, nous le ferons devant le tribunal s’il (Djibo Kâ) va jusqu’au bout de sa logique ». Préférant ne pas développer davantage sur l’article incriminé par l’actuel ministre de l’Environnement, de la Protection de la nature, des Bassins de rétention et des Lacs artificiels, notre confrère s’est contenté de dire : « nous sommes là pour parler des faits. Nous persistons et signons. S’il est sûr d’être diffamé, on ira au tribunal. Ce que nous avons dit, c’est limpide ».

Quant au journaliste Pape Sarr, auteur de l’article ciblé, il n’a non plus pas été très prolixe, se contentant de dire : « je n’ai pas de commentaire par rapport à l’article et à la plainte » de Djibo Kâ.


À voir aussi

Ouza, l’argent de Khalifa et l’élection de Macky »

Bébé tué à Pikine: Retour sur les lieux du crime