Accueil / SOCIETE / Pour une affaire de tontine Elle arrache l’oreille droite de sa coépouse

Pour une affaire de tontine Elle arrache l’oreille droite de sa coépouse

Mbathio Diop 20 ans, mère de 3 enfants dont un bébé de quelques mois, séjourne en prison pour un mois pour avoir amputé la partie supérieure de l’oreille droite de sa coépouse. Elle est poursuivie pour coups et blessures volontaires, violences et voies de faits sur la personne de Fatou Diop, elle aussi poursuivie pour les mêmes motifs mais relaxée par la suite.

Source l’Observateur
La scène s’est déroulée à Ndande dans le département de Kébémer le 19 juin dernier. Pourtant, jusqu’à ce jour Mbathio et Fatou vivaient en parfaite harmonie. Ce matin-là, Mbathio lavait le linge devant chez Fatou. Alors éclata une discussion entre elles au sujet de la tontine que Fatou était allée récupérer. Mbathio lui demanda de lui en prêter la somme de 10.000 Frs. Lorsque viendra son tour, elle lui remboursera. Faisant fi de la sollicitation de cette dernière, Fatou lui demanda alors pourquoi elle lave le linge devant sa case, et se mit ensuite à la sermonner. Outrée par ses sermons Mbathio haussa le ton et fit subir à sa coépouse ses assauts à l’absence de leur mari parti pour les travaux champêtres. Mais devant la barre, elle dira que Fatou l’a injuriée. « Ce que je ne pouvais plus supporter. Furieuse, j’ai engagé la bataille pour lui faire sa fête. » a-t- elle soutenu. La suite : Fatou s’en est sortie avec une oreille amputée après que Mbathio l’a mordue. Avec son certificat médical dûment établi, Fatou est allée porter plainte à la gendarmerie. Mbathio elle aussi en fera de même. À la gendarmerie, Mbathio s’est montrée plus que jamais belliqueuse et indisciplinée, s’est indigné le procureur Doudou Diouf dans son réquisitoire. « On ne lisait dans son visage aucun repentir ou regret. » Poursuit-il. Même devant la barre Mbathio a gardé la même attitude. Ce qui a outré à bien des égards le procureur Diouf qui a requis 2 ans, dont 10 jours ferme. Toutefois il a tenu à préciser qu’elle aurait dû écoper plus, mais compte tenu de l’ambiance familiale et de sa situation de fille-mère allaitante, il a requis la peine minimale. Pour Fatou Diop, par contre, il a requis la relaxe. Le président Abdoulaye Ba aura fait les mêmes remarques à Mbathio dans son verdict. Il l’a condamnée à 1 mois ferme et 50.000 Francs de dommages et intérêts. Fatou, elle, a été relaxée.


À voir aussi

Session de rattrape au Bac : 39 admis sur 1123 candidats

Les premiers résultats de la session de rattrapage au Bac sont catastrophiques. Sur 1123 candidats, …

4239 accidents routiers dont 635 décès en 2017

4239 accidents routiers dont  635 cas de décès ont été enregistrés en 2017. C’est légèrement moins …