amadou-diaoune-sg-sudes

Pour une année scolaire apaisée, le Fuse pose des préalables

Dans une dynamique de consensus au terme de la déclaration commune d’engagement de Saly, le Front unitaire des syndicats l’enseignement (FUSE) estime que le gouvernement ne peut ne pas respecter les engagements pris avec les syndicats d’enseignants en début d’année scolaire. En effet, les camarades de Souleymane Diallo et d’Amadou Diaouné pensent qu’il y aura peu de risque de perturbation pouvant affecter le déroulement des enseignements-apprentissages, si et seulement si le gouvernement assure le parachèvement de la mise en œuvre des accords du 17 février 2014. Face à la presse, le FUSE qui réunit vingt et un syndicats ne veut pas entendre parler d’un quelconque préavis de grève. Du moins, pour le moment. Car, souligne Souleymane Diallo, la dynamique d’apaisement est de mise. «D’ici 2, voire 3 mois, nous allons apprécier l’état d’avancement des accords et prendre les dispositions nécessaires», déclare-t-il. Les syndicats affiliés au FUSE attirent l’attention du gouvernement sur la nécessité d’accélérer le traitement des dossiers administratifs en attendant que le dispositif de dématérialisation de la gestion de la carrière de chaque agent de la fonction publique soit fonctionnel dans 10 mois. Souhaitant une ouverture des négociations sur la réforme en profondeur du système de rémunération et de motivation des agents de l’Etat, le FUSE appelle les acteurs à travailler à la réalisation d’un consensus sur le projet d’arrêter l’organisation des élections de représentativité syndicale dans le secteur de l’éducation et de la formation.Soucieux du bon déroulement des cours, le FUSE exhorte le gouvernement à mettre à disposition suffisamment d’enseignants pour le fonctionnement correct de toutes les classes, afin d’éviter les protestations légitimes sous forme d’arrêt des cours de la part des élèves. Revenant sur le projet d’habitat social, le FUSE veut que les 16 milliards FCFA alloués dans le budget 2016, au titre des prêts DMC pour 2300 conventions signées devront être crédités impérativement avant la fin de l’année.

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …