Education

Pour une année scolaire paisible les enseignants posent des conditions

  • Date : 20 septembre 2016
A l’occasion du séminaire sur la rentrée des classes 2016/2017 avec Inspecteurs d’Académie et autres directeurs et chefs de service au niveau central, sous le thème : «une gouvernance efficace pour relever les défis», le ministre de l’Education nationale avait affiché son souhait d’une année scolaire apaisée. Cet appel du pied pour éviter le syndrome des précédentes années académiques avec des résultats catastrophiques des évaluations nationales, laisse de marbre le coordinateur du Grand Cadre des syndicats d’enseignants. Mamadou Lamine Dianté dit ne pas «prendre au sérieux Sérigne Mbaye Thiam». Pour lui, «la rencontre des coordinateurs du Cadre n’est que de la poudre aux yeux. On risque de passer à côté de l’objectif avec ces agissements». Relevant que les responsables syndicaux ont montré toutes les dispositions d’une année apaisée, le secrétaire général du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (Saemss-Cusems) estime que les «espoirs sont en train de s’amenuiser. Les perturbations dans l’espace scolaire ne sont pas liées à des états d’âme. Le ministre de l’éducation, organise des rencontres pour amuser la galerie. Nous nous inscrivons en faux par rapport à cette nouvelle démarche».
Si Mamadou Lamine Dianté pense que l’essentiel pour le ministre, c’est de prendre à main les préoccupations des enseignants, Oumar Waly Zoumarou va plus loin en listant un certain nombre de préalables d’une année apaisée pour le gouvernement.
Les problèmes et défis déjà identifiés, le Secrétaire général du Sels/O a relevé que les « Les cadres d’accueil, notamment les écoles doivent répondre aux normes pour accueillir les apprenants. Les budgets des écoles pour le fonctionnement soient mis en place ».Poursuivant son argumentaire, M. Zoumarou invite le « gouvernement à affecter suffisamment d’enseignants des différentes disciplines, notamment scientifiques en manque dans beaucoup d’écoles».En plus, Oumar Waly Zoumarou parle du respect des engagements, notamment la poursuite du paiement des rappels, la diligence de sortie des actes d’avancements. Pas de vœux pieux. Mais des actes concrets.
People
Les Plus Populaires
Les plus commentés
Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15