SOCIETE

Pour une meilleure prise en charge, les albinos comptent battrent le macadam

  • Date: 1 juillet 2015

 Se sentant rejetés  et discriminés par une frange de la population, les albinos du Sénégal comptent porter le combat pour avoir leur place dans la société. S’expriment lors d’un atelier dont le thème était porté sur « Les mythes africains à l’origine des discriminations à l’égard des albinos, déconstruction sociale et défis à relever », organisé par  le Centre d’information des Nations Unis, Mamadou Samba Diop déplore certains comportements à leur encontre. Le président de l’Association nationale des albinos du Sénégal est  d’avis que le sort des albinos est qu’ils sont condamnés à la mort. « Si la prise en charge correcte des albinos était une préoccupation des autorités, les crèmes solaires importées de pays occidentaux ne serraient pas bloqués au port de Dakar. La demande d’exonération sur ces crèmes solaires déposée au ministère du budget est restée sans suite « . Ne lâchant pas sa prise, Mouhamadou  Bamba Diop s’offusque du refus des autorités étatiques de la fabrication de crèmes solaires, malgré la disponibilité du matériel  depuis 2009.   Ainsi pour avoir gain de cause, l’association compte battre le macadam dans les prochains jours, pour, disent ils, s’insurger contre l’absence de prise en charge de 300 albinos cancéreux, qui selon eux, risquent de mourir. Les personnes concernées sont répertoriées à Dakar, Thiès, Diourbel et Kaolack. Pour eux, seule une marche pour revendiquer leurs droits peut sauver ces personnes  d’une mort programmée.

Rewmi.com/FBF

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15