Accueil / Education / POUR UNE PACIFICATION DE L’ESPACE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE Le plaidoyer de la Cosydep 

POUR UNE PACIFICATION DE L’ESPACE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE Le plaidoyer de la Cosydep 

 Plusieurs syndicats d’enseignants menacent d’aller en grève au moment où d’autres, notamment le Saes, sont déjà en mouvement. Suffisant pour que la Cosydep appelle à la pacification de l’espace scolaire et universitaire.

La Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep) veut une pacification de l’espace scolaire et universitaire. Elle a réitéré cet appel hier, en marge d’un atelier d’élaboration, de consolidation et de validation de la proposition de financement 2016-2017. Une rencontre qui est survenue dans un contexte où l’école publique sénégalaise  renoue avec les mouvements de grève. Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes), après l’épuisement de son préavis de grève, a déjà décrété un mouvement de 48 heures. Dans le moyen secondaire, le Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement moyen secondaire (Cusems) a montré la voie. La Cosydep, selon le président du Conseil d’administration (Pca), se bat pour une école de qualité. Son objectif, rappelle Moussa Mbaye, a toujours été de stabiliser le système éducatif.

Toutefois, il reconnaît déjà que la pacification, à elle seule, ne suffira pas pour permettre à l’école sénégalaise de retrouver son lustre d’antan. Il faut alors, dit-il, ‘’réformer ou refonder le système éducatif pour que cela soit convivial et inclusif’’.

Sur un autre registre, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique, qui travaille déjà sur un programme d’élaboration, de consolidation et de validation de la proposition de financement 2016-2018, prépare aussi une proposition qui sera son plan stratégique. ‘’Au-delà de la stabilisation et de la pacification, nous avons un chantier de réforme de cette école pour en faire une école de la réussite, une école conviviale qui permet le développement économique, social, environnemental pour le Sénégal. C’est cela notre combat et nous nous battons dans ce sens’’, explique Moussa Mbaye. Cette proposition permettra à la Cosydep de jouer pleinement son rôle dans le sens de rendre le système éducatif sénégalais stable.

Enquete

Share This:

À voir aussi

ELECTIONS DE REPRÉSENTATIVITÉ : MBOUR ENREGISTRE UN TAUX DE PARTICIPATION DE PRÈS DE 80%

(APS) – Les 37 bureaux de vote ouverts mercredi dans le département de Mbour (ouest) dans …