Pour une réforme du PDS- Les rebelles veulent  la tête d’Oumar Sarr

Après avoir contrôlé le groupe parlementaire libéral, Mamadou Diagne et Cie visent désormais la direction du Parti démocratique Sénégalais (Pds). Ils vont dans les prochains jours provoquer un Congrès pour renouveler les instances du Pds pour anéantir Oumar Sarr et sa bande, que les rebelles jugent « incompétents ».

La bataille pour le contrôle du groupe parlementaire est presque derrière Modou Diagne Fada et ses principaux lieutenants.  A en croire Masamba Thioro Sall porte-parole du groupe des réformateurs : «nous voulons le renouvellement des instances du parti. Et que le processus se fasse dans les conditions transparentes afin que la majorité du parti puisse décider de ceux qui vont nous diriger. Désormais nous sommes majoritaires dans ce parti, en convoquant ce Congrès, nous allons monter à l’opinion que nous sommes majoritaires», révèle Massamba Thioro Sall, porte-parole du mouvement.

A la question de savoir si le poste de Secrétaire général sera mis en jeu, le porte-parole des réformateurs précisera : « nous ne contestons pas la légitimité de Me Abdoulaye Wade, s’il veut rester Secrétaire  général  nous le reconduirons sans aucun problème. Mais pour ce qui est du reste du bureau, il faudra changer.Ceux qui sont là depuis 2012 et qui n’ont rien gagné et qui n’ont pas de base, il faut les remplacer ».

Mais il ajoute que la tête  d’Oumar Sarr sera mise en jeu. « Durant ce Congrès, le poste de Coordinateur ne sera plus désigné mais voté. Tout ce que nous disons dans le mémorandum, c’est que nous devons donner la parole aux militants pour qu’ils donnent leurs avis!»

Dans ce processus, les réformateurs comptent  entreprendre une tournée nationale d’explication et de sensibilisation aux militants de la situation qui prévaut au Pds. « Le dernier mot leur revient, c’est  à eux de prendre les décisions, parce que l’on ne peut pas être dans un parti et ne pas dire ce que l’on pense. On va aussi convoquer un Congrès, parce que nous pouvons le faire, on peut réunir les deux tiers des coordinations », ont-ils souligné. Pour  la présidentielle de 2017,  les rénovateurs ont précisé qu’ils soutiennent  pour l’instant la candidature de Karim Wade  Sur l’exclusion de Modou Diagne Fada, les réformateurs foulent au pied la décision de l’exclusion, jugeant que la commission de discipline n’existe pas dans les textes du Parti démocratique sénégalais(Pds).

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

DAOUDA DIA, PREMIER QUESTEUR A L’ASSEMBLEE NATIONALE- “Kanel est un vivier électoral pour Macky”

Coordonnateur de l’Apr dans le département de Kanel, Daouda Dia a indiqué, samedi dernier, que …