SANTE

Pourquoi les hommes sont obsédés par les gros muscles

  • Date: 23 septembre 2015

La « bigorexie », auparavant nommé la dysmorphie musculaire, est un trouble de l anxiété qui s exprime par une insatisfaction de son corps. Elle concerne souvent les hommes qui imaginent avoir un physique désavantageux. Des experts britanniques ont inventé le nom « bigorexie » pour définir le phénomène qui se propage actuellement dans les salles de gym, et qui est également décrit comme l opposé de l anorexie.

« Les hommes touchés par la dysmorphie musculaire sont préoccupés par l idée de ne pas être assez grands, ou pas assez musclés », a expliqué à la BBC Rob Wilson, directeur de l organisation britannique le Body Dysmorphic Disorder Foundation.
Faire de la musculation de façon obsessionnelle, privilégier le sport par rapport à la vie sociale, abuser les compléments alimentaires et avoir un manque d estime de soi. Autant de signes pour reconnaitre la « bigorexie ».
Selon Rob Wilson, 10% des hommes qui s entrainent dans la salle de gym souffriraient de ce trouble. Il a insisté dans son rapport et expliqué que beaucoup de cas ne sont pas diagnostiqués encore à cause du manque de connaissances sur ce trouble.
« Dans certains cas, les individus pourraient devenir très déprimés et désespérés, ce qui pourrait même mener au suicide », a ajouté Rob Wilson.
Les causes de la « bigorexie »
« Ce trouble pourrait être devenu plus courant à cause de la pression mise sur les hommes de se conformer à l idéal corporel masculin. Il y a de plus en plus de pression sur les hommes d avoir des gros muscles, de se muscler en forme V en bas du ventre et d avoir des tablettes de chocolat », a-t-il expliqué.
On peut traiter le trouble de beaucoup de manières, y compris en utilisant la thérapie comportementale et cognitive(TCC). Dans les cas plus sérieux, on peut également prescrire des antidépresseurs aux patients.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15