Accueil / ECONOMIE / PPP :Le privé national invité à s’intéresser à l’Agropole

PPP :Le privé national invité à s’intéresser à l’Agropole

« J’invite le secteur privé national à s’intéresser à l’Agropole qui est  un projet de partenariat public-privé où l’Etat intervient dans le financement des infrastructures et services partagés ». C’est la déclaration faite par Moustapha Diop, Ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne Industrie, à l’occasion de l’ouverture de la première édition du salon Dakar-Industrie. D’après le Ministre, ils  fondent beaucoup d’espoirs sur les 3 agropoles, nord, sud et centre, qui leur permettront de soutenir l’industrialisation du Sénégal à travers les chaines de valeurs agricoles comme un potentiel de développement élevé. Revenant sur la valorisation des produits locaux,M. Diop a souligné : « Nous avons intérêt à renforcer notre  tissu industriel et rendre plus compétitifs nos produits “Made in Sénégal”, tout en assurant la qualité ». Pour sa part, Ameth Amar, président du Syndicat professionnel des Industries du Sénégal (SPIS), Dakar-Industrie est l’occasion pour lui de saluer la qualité des produits locaux et d’appeler au “Consommer sénégalais” qui doit être l’affaire de tous. « Nous devons soutenir, promouvoir et faire  triompher le”Made in Sénégal”. C’est notre responsabilité et notre  combat de tous les jours au SPIS », a-t-il soutenu. Selon lui,  développer le”consommer sénégalais” est un atout dans la mondialisation et le libre échange qui pousse partout. Un impératif  qui leur permettra de consolider les bases et, à terme, d’améliorer   les exportations en allant chercher de nouveaux marchés. A l’en croire, la force du “Made in Sénégal”,c’est d’abord la garantie de conformité et de qualité. Ensuite, c’est la reconnaissance de l’origine  de nos produits. Enfin, c’est le sursaut de patriotisme nécessaire  pour doper l’industrie et, par ce moyen, distribuer du pouvoir  d’achat aux Sénégalais.

Zachari BADJI

 

 

À voir aussi

La  BAD  exclut deux sociétés nigérianes

En l’espace  d’un  mois, la  Banque  africaine de développement a exclu deux sociétés pour pratiques …

Industries alimentaires :La production a chuté de 9,6%

L’activité industrielle est marquée, au mois de mai 2019, par un regain de 4,8% de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.