Accueil / ACTUALITES / Pr Fatou Sow Sarr : « Macky Sall gagnerait à organiser la présidentielle en 2017 »

Pr Fatou Sow Sarr : « Macky Sall gagnerait à organiser la présidentielle en 2017 »

Fatou Sow Sarr a jeté un regard sociologique sur le débat qui défraie la chronique au Sénégal depuis un long moment. C’est celui lié à la réduction du mandat présidentiel de 7 à 5 ans. Sa conviction sur les antennes de Sud Fm : «le chef de l’Etat Macky Sall gagnerait à organiser la présidentielle en 2017».

«Macky Sall gagnerait à organiser la présidentielle en 2017 qu’en 2019, date officielle de la tenue de la présidentielle, correspondante à la fin de l’actuel mandat », suggère-t-elle à Macky Sall. Selon elle, les raisons de cette suggestion sont sociologiques.

«Nous sommes dans une société où l’engagement et la parole donnée comptent beaucoup. En organisant la présidentielle en 2017, Macky gagnerait plus en électorat que s’il attend 2019. A cette date, il (Macky Sall) risquerait d’être sanctionné pour non respect de sa parole », dit-elle.

Pour la sociologue, «l’engagement et la parole du chef de l’Etat sont des enjeux, car nous sommes dans une société où le statut compte beaucoup».

Elle semble, d’ailleurs, convaincue que les tournées économiques de Macky Sall entrent dans le cadre d’une ruse politique. «Macky Sall est en train de faire une ruse politique à travers ses tournées économiques. C’est une façon de préparer sa campagne pour 2017», martèle-t-elle.

Aussi, elle estime que «la question de la considération est plus importante que les moulins qu’il distribue. Macky Sall devrait retourner dans les chaumières qu’il avait fréquentées avant son élection à la présidentielle de 2012».

Ferloo  

À voir aussi

Coupe de bois en Casamance Le GRPC pour la suspension de la délivrance des permis

Le Groupe de Réflexion pour la Paix en Casamance (GRPC)  recommande d’examiner la possibilité d’observer, …

Tuerie de Bofa Les arrestations installent la psychose à Toubacouta

REWMI.COM- Après l’arrestation d’une vingtaine de personnes, c’est la psychose qui règne à Toubacouta, village …