Accueil / Confidences / Pr Lamine Fall (Albert Royer) sur les maladies cardiovasculaires ‘’1 % des enfants qui naissent ont une malformation’’

Pr Lamine Fall (Albert Royer) sur les maladies cardiovasculaires ‘’1 % des enfants qui naissent ont une malformation’’

enquête- Dix enfants sur mille qui naissent développent une pathologie cardiovasculaire dont la prise en charge est onéreuse. En collaboration avec l’ambassade d’Israël, l’hôpital Albert Royer organise, depuis avant-hier, des séances de consultations d’enfants souffrant d’infections cardiaques. Les cas graves seront évacués en Israël.

Le chef du Service cardiologie de l’hôpital Albert Royer, le professeur Lamine Fall, renseigne que le nombre d’enfants qu’ils reçoivent en cardiopathie est énorme. A peu près, il consulte 120 enfants par mois et décèle une dizaine de nouveaux cas, tous les mois. Donc, le pourcentage est de dix pour mille des enfants qui naissance avec une malformation. ‘’Cela veut dire que 1 % des enfants qui naissent ont généralement une malformation cardiaque’’, précise-t-il. Alors que la prise en charge est lourde et peut aller jusqu’à plus de 3 millions de francs CFA.

Le médecin explique que la cardiopathie (rhumatismale ou congénitale) est l’une des premières affections de malformation avec lesquelles les enfants naissent. Les enfants, dit-il, qu’ils ne pourront pas prendre en charge bénéficieront d’une opération chirurgicale en Israël. ‘’Lorsqu’ils subissent l’intervention, ils sont guéris’’, souligne le chef du Service cardiologie de l’hôpital Albert Royer. Professeur Lamine Fall constate qu’ils ont toujours besoin d’aide de partenaires pour réduire au maximum le nombre d’enfants pour leur prise en charge, vu l’effectif qu’il enregistre.

L’expertise israélienne au service du Sénégal

Dans ce sens, ils peuvent compter sur l’ambassade d’Israël qui est au chevet des enfants atteints de maladie cardio-vasculaire, par le truchement de l’organisation Save a Child’s Heart. Ainsi, une centaine d’enfants sont consultés à l’hôpital Albert Royer, depuis avant-hier. Et ceux qui nécessitent une intervention chirurgicale seront acheminés en Israël, afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate. La sélection a été faite dans les hôpitaux de Dakar (Principal), Kaolack et Diamniadio.

En effet, depuis une dizaine d’années, Israël procède à l’évacuation des enfants souffrant d’une pathologie cardiaque. La partie sénégalaise souhaite une collaboration accrue. ‘’Nous voulons un partenariat durable’’, déclare le directeur de l’hôpital Albert Royer, Mame Thierno Ndiaye. M. Ndiaye apprécie le travail fait par Israël.

L’ambassadeur d’Israël, Paul Hirschson, aussi, souhaite une relation beaucoup plus durable et rappelle que son pays a été le quatrième à établir des relations diplomatiques avec le Sénégal, après son accession à l’indépendance. Le diplomate salue les progrès dans les relations entre les deux pays. Dans la même veine, le représentant de l’organisation Save a Child’s Heart, Simon Fisher, trouve qu’un grand pas vient d’être franchi. Il rejoint le directeur dans son souhait d’un partenariat durable.

AIDA DIENE

À voir aussi

Commerce d’esclaves en Libye : Un couteau de cuisine continentale remué dans une plaie cicatrisante (Par Elhadji Daniel SO)

« Le droit de l’esclavage est nul non seulement parce qu’il est illégitime, mais parce …

Affaire des faux médicaments L’avocat soupçonne des pressions pour la libération du convoyeur Bara Sylla

REWMI.COM- Des pressions seraient en train d’être exercées pour que le convoyeur des deux camions …