e875d1bdfdc09062992b58a45ea52eab25794927

PREAVIS DE GREVE – Le Saes menace d’envoyer 10 mille enseignants dans les rues

La revalorisation des pensions de retraite, la prime académique (indemnité compensatrice au droit au logement), la prise en charge sanitaire, entre autres points de revendications formulés par le Syndicat autonome des enseignants du supérieur (Saes), qui durcit le ton contre le gouvernement, non sans recadrer le recteur de l’université de Dakar.

En effet, suite à une assemblée générale d’évaluation des négociations des accords signés avec le gouvernement, les camarades de Yankhoba Seydi ont décrété 48 heures de grève suivie d’une marche de 10 mille enseignants dans les rues, la semaine prochaine. Leur prévis déposé le 5 janvier 2016, les enseignants du supérieur rappellent et exigent le respect des accords qui datent de 2011. «Nous avons accepté de négocier avec le nouveau régime de 2012 à 2015. Alors, quatre années de négociations et de discussions, ça suffit», ont-ils tonné.

Très remontés après la dernière sortie du recteur de l’Ucad, Seydi et Cie de demander à Ibrahima Thioub de se taire, de ne pas prendre parti pour le gouvernement dont il se fait l’avocat, selon eux. «Nous disons au recteur (Ibrahima Thioub) qui s’est prononcé sur ces accords-là, qu’il n’est pas l’avocat du gouvernement. Quand on signait ces accords, il n’était pas là. Il ne peut pas être l’avocat du diable. Alors qu’il se taise et nous laisse faire, puisque ce sont des accords entre le gouvernement et le Saes, mais pas entre le rectorat et le Saes», a martelé Yankhoba Seydi, dans les colonnes de l’Observateur.

Voir aussi

barthelemy dias

Barthelemy Dias octroie des bourses aux étudiants de sa commune

L’éducation et la formation font des préoccupations majeures du maire de Sacré Coeur. En effet, …