téléchargement (2)

Précisons de la police sur les munitions saisies au Mali

La police nationale, à travers son Bureau des relations publiques, s’est prononcée sur la sombre affaire des 25 cartons de munitions de guerre en provenance du Sénégal saisies au Mali. Des munitions convoyées par un supposé officier de la police du Sénégal du nom de Moussa Ndiaye, se déclarant membre de la Minusma à Gao, a relayé le site “maliactu.net”. Mais dans un document rendu public, hier, la Police a tenu à préciser que le «contenu de l’article a véritablement exagéré les faits». Car dit-elle,  le Capitaine de Police, Moussa Ndiaye, cité dans cette affaire, fait partie des 140 hommes et femmes déployés au Mali dans le cadre de la Mission Multidimensionnelle des Nations-unies pour la Stabilisation du Mali (Minusma). «Il n’a pas été interpellé encore moins interrogé par la Douane malienne. Les munitions dont il avait la charge de convoyer de Dakar à Gao via Bamako sont des munitions de guerre destinées au Contingent SENFPU 2 pour faire face aux terroristes», a indiqué la Police.

La même source a tenu à relever qu’il s’agissait «d’un malentendu avec les éléments de la Douane malienne ; lequel a été géré au plus haut niveau». Avant de préciser:  «Finalement, tout est rentré dans l’ordre. L’Officier de Police est rentré paisiblement à la base, sous escorte de la Gendarmerie malienne de Kayes à Bamako et sous protection onusienne de la capitale malienne à Gao où est basé de la SENFPU2», a souligné le document. Le Bureau des Relations Publiques de la Police nationale a aussi réaffirmé que les «relations bilatérales entre le Sénégal et le Mali sont plus que jamais au beau fixe, contrairement à ce que laisse croire une certaine presse malienne en ligne, relayée par une autre frange sénégalaise».

Voir aussi

telechargement-2

PROTECTION SOCIALE “Plus de 450.000 ménages vulnérables inclus dans le Registre national unique”

Plus de 450.000 ménages vulnérables seront inclus dans le Registre national unique (RNU) de la …