Accueil / ECONOMIE / Premier forum économique et social international de Rufisque le Conseil départemental réfléchit sur son devenir

Premier forum économique et social international de Rufisque le Conseil départemental réfléchit sur son devenir

En perspective du forum économique et social international de Rufisque, qui doit se tenir les 12, 13, 14 mars 2018 au Cicad, le Conseil départemental a tenu une conférence de presse, samedi dernier, à la salle des fêtes, pour annoncer l’événement. C’était en présence, outre des maires de douze collectivités locales de la zone, des ministres Ismaila Madior Fall, Oumar Gueye et Samba Sy.

Le conseil départemental de Rufisque veut faire dans l’anticipation positive et prospective. En effet, il compte organiser les 12, 13 et 14 mars 2018, le premier forum économique et social international du département. Et à cet effet, le rappel des filles et fils du département a été effectué pour réfléchir et adhérer à ce projet futuriste. Aux premières loges se trouvaient tous les ministres issus du département (Ismaël Madior Fall, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime Oumar Gueye et Samba Sy, en charge du Travail et des Organisation syndicales). Il y a aussi tous les maires et élus du département. Cela, dans un contexte où, a fait noter le professeur Gorgui Cissé, 1er vice-président du conseil département et président de la cellule de coordination du Forum, « lors de ces dernières décennies, le département a connu un développement urbain non contrôlé dont la principale conséquence a été le manque d’équipements, de services et d’infrastructures ». Rufisque couvre 67,5% de la région de Dakar, à savoir 3717 km² avec une population de 536395 habitants qui ne cesse d’accroitre. Et si la tendance actuelle d’accroissement se poursuit, la population atteindra 681440 habitants en 2025.

Par conséquent, se basant sur les orientations dégagées à travers le Pse qui, selon toujours le maire de Yène, constitue un référentiel de la politique économique et sociale sur le moyen et long terme, « le Conseil départemental de Rufisque s’emploie à jouer un rôle essentiel en faveur du développement économique de son territoire et à déployer des stratégies pour le rendre attractif ».  Cela d’autant plus que, explique-t-il, « le département de Rufisque qui abrite en son sein la quintessence des projets structurants de l’Etat, porte l’ambition d’un pays qui est en pleine mutation ». Une chance qui doit le conduire inéluctablement à « être le reflet de l’ambition de notre pays qui poursuit l’objectif de l’émergence économique à l’horizon 2035 », précise le professeur Gorgui Cissé.

Dès lors, rappelle le président de la cellule de coordination du forum, « l’organisation de ce forum constitue un moyen d’explorer les opportunités offertes par l’Etat à travers les infrastructures, outils et mécanismes mis en place dans le cadre du Pse ». Tout en informant que le forum regroupera les collectivités territoriales, les entreprises (Pmi, Pme et Tpe), tous secteurs confondus, les porteurs de projets futurs créateurs ou repreneurs, les institutions de financement, les structures d’appui et de conseil, les chambres consulaires, les ministères, les écoles ou instituts de formation, les Ong, les structures faitières, pour ne citer que ceux-là.

Le Ministre Ismaila Madior Fall a, quant à lui, promis son engagement en tant que Rufisquois « à accompagner cette dynamique qui est en train de s’enclencher ». Tout en ne manquant pas de prodiguer quelques conseils. « C’est bien ce qu’on est en train de faire, mais il faudrait qu’on comprenne aussi que la dynamique qu’on est en train de lancer et qui est une dynamique intéressante, va produire un développement incontestablement pour Rufisque, et à partir d’un certain seuil va aussi déborder du champ départemental… Il faut articuler plus tard le développement de Rufisque avec une perspective plus large qui sera plutôt la perspective d’un pôle. Un pôle dans lequel on va retrouver Dakar, Diamniadio et Rufisque », plaide le Ministre de la Justice.

Cependant, a fait noter le Ministre Oumar Gueye, par ailleurs Maire de Sangalkam : « nous avons une forte ambition, celle de faire de notre département  l’un des plus performants du pays. Il est vrai que nos ressources sont maigres, mais la volonté existe et elle est la plus grande des ressources ».Et le ministre de l’Economie maritime d’en appeler à la « synergie et à l’engagement de tous les fils du département de Rufisque pour le développement de leur terroir »

Djiby GUISSE

À voir aussi

Développement économique du Sénégal La jeunesse, une opportunité à saisir

La main d’œuvre jeune, âgée de 15 à 34 ans, va continuer de croitre au  …

Exécution des projets et programmes du Pse Le taux moyen compris entre 68% et 70% dans les régions

La  Plateforme des acteurs non étatique a publié, hier à Dakar, son rapport d’évaluation citoyenne …