Accueil / CULTURE / Première édition du Festival ‘’culture et paix », du 18 au 20 mai à Ziguinchor

Première édition du Festival ‘’culture et paix », du 18 au 20 mai à Ziguinchor

La compagnie théâtrale 4’Bou-Saana », en partenariat avec l’Alliance franco-sénégalaise de Ziguinchor, organise du 18 au 20 mai prochain à Ziguinchor (sud), la première édition du Festival ‘’Culture et paix ».

Source: Aps
La manifestation a ‘’une double ambition », selon ses organisateurs qui ont rencontré la presse, vendredi. La première vise à ‘’permettre aux ONG et autres structures de montrer leurs actions et activités sur le terrain, de mieux les faire connaître et de sensibiliser sur la culture de la paix et la prévention des conflits à travers un forum ».

Quant à la seconde ambition, elle consiste à ‘’organiser des spectacles de danse, de théâtre et de musique, pour divertir le public tout en nourrissant l’ambition de chacun d’aller vers une société cultivant la paix ».

Les organisateurs expliquent que le Festival ‘’Culture et paix » a pour but,  »d’accompagner le processus de paix en Casamance en renforçant le rôle de la culture et des acteurs culturels dans la résolution des conflits, ouvrir les fenêtres et les portes à tout ce qui peut alimenter le mouvement vers l’édification d’un monde décidément humain ».

D’ailleurs, l’idée de cette manifestation ‘’est inspirée par des évènements pacifistes nombreux qui se passent en France tous les ans ou tous les deux ans » tels que ‘’Salons des initiatives de paix », ‘’Forums pour la paix » etc. Des manifestations qui, selon les organisateurs du festival, ‘’regroupent souvent un nombre important d’ONG et d’individus non organisés qui oeuvrent à cultiver la paix et la fraternité entre les peuples ».

Cependant, les initiateurs du festival comptent ‘’introduire des activités culturelles » dans la manifestation et ‘’l’adapter aux spécificités » locales. Ils vont à cet effet s’appuyer sur ‘’les points 1, 2 et 6 de la Décennie internationale de la promotion d’une culture de la non-violence et de la paix adoptée par l’Organisation des Nations unies pour les années 2001-2010 ».

A travers cette manifestation, la Compagnie  »Bou-Saana » entend ‘’renforcer la sensibilisation et le travail important que mènent les ONG », estimant qu’elle devrait ‘’pouvoir renforcer les actions déjà menées.

Pour atteindre leurs objectifs, l’accent sera mis sur le théâtre. Plusieurs représentations sont au programme. Parmi les plus en vue figurent celle de la compagnie française ANRV avec la pièce ‘’The Island » et celle de la Compagnie ‘’Bou-Saana » avec une adaptation de ‘’Allah n’est pas obligé » de l’écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma.

Des rencontres débats axés sur les thèmes de la paix et du développement sont aussi au menu du festival, dont le budget prévisionnel s’élève à 22 millions de francs CFA.

La Compagnie  »Bou Saana » a créée en 1993. Elle a notamment gagné le 1-er Prix 1998 du festival interscolaire de théâtre des Alliances françaises du Sénégal et de Gambie et le 1-er Prix 2001 du Festival national des arts et cultures du Sénégal (FESNAC).


À voir aussi

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …

Visite de Macron au Sénégal Les acteurs culturels dévoilent la face cachée entre Paris et Dakar

 La visite du Président des français au Sénégal suscite beaucoup de réactions. Les acteurs culturels …