Accueil / ECONOMIE / Près de 20 entreprises tunisiennes à la recherche de partenaires au Sénégal

Près de 20 entreprises tunisiennes à la recherche de partenaires au Sénégal

Une importante délégation d’hommes d’affaires tunisiens est à Dakar pour chercher des contacts et partenariats. C’est dans le cadre des journées de contact et de partenariat Tuniso-sénégalaise  qui a débuté depuis et qui prendra fin aujourd’hui.

 La délégation des hommes d’affaires tunisiens est composée de près  d’une vingtaine d’entreprises évoluant dans le secteur des services, à  savoir la Santé, les Technologies de l’Information et de la Communication, les Téléservices, les Bâtiments et Travaux Publics, l’Energie renouvelable, le Tourisme, entre autres. Makhtar Thiam, Directeur du Trade up Africa qui est chargé d’organiser ces  journées, laisse entendre que  cette rencontre entre les hommes d’affaires tunisiens et sénégalais se tient pour la première fois et qu’il aimerait l’inscrire dans la durée. Ces journées ont coïncidé avec le Magal ce  qui a expliqué la présence d’un nombre restreint de participants le premier jour. « Avec le contexte du Magal, ce n’est pas évident pour   les tenir, mais l’année prochaine on aura plus de temps pour l’organiser », a-t-il rassuré. D’après  M. Thiam, ces journées entrent  dans le cadre de booster des échanges commerciaux entre la Tunisie et le Sénégal qui restent faibles.  Sur ce, il a souligné qu’en 2016, les exportations de la Tunisie vers le Sénégal tournaient autour de 29,14 milliards de dinars tunisiens, soit plus de 5 milliards de FCFA, alors que les importations sénégalaises vers ce pays sont estimés à plus 41 milliards de dinars tunisiens, avec un taux de croissance de 1.8 %. En  effet, ces rencontres visent à renforcer et à développer les relations d’affaires et de partenariat, entre hommes d’affaires tunisiens et sénégalais, et s’inscrivent dans la perspective de la mise en place de la Zone de Libre Echange Commerciale Africaine (ZLECAF) qui a pour objectif principal de stimuler les relations commerciales intra-africaines. Ce qui a poussé Makhtar Thiam Directeur du Trade up Africa à dire que certains hommes d’affaires sénégalais qui émettent  des reverses par rapport à l’ouverture de la Zone de libre-échange continentale africaine. : « Si on n’est pas prêt, le marché se fera avec d’autres. C’est ça l’enjeu, donc on ne doit pas se lamenter. C’est décidé,  mieux  vaut  être parmi les  premiers  ».  Pour lui, c’est  une opportunité pour compétir au moment opportun avec les autres entreprises des autres pays. C’est le commerce qui est libéralisé partout dans le monde.

 

Zachari BADJI

À voir aussi

Ministère de l’Economie: Vers  une Union des mutuelles pour ses agents

L’Assemblée générale constitutive de l’Union des Mutuelles du Ministère de l’Economie, des Finances et du …

Pme: Les banques invitées à soutenir le secteur

L’association internationale « Financement participatif Afrique & Méditerranée-FAM » a tenu la seconde édition du Forum …