Accueil / CULTURE / Présentation de l’album Mbolo : Marcus prône l’unité africaine

Présentation de l’album Mbolo : Marcus prône l’unité africaine

Avec son premier album, Mbolo, présenté ce mardi à la presse, le bassiste Alioune Wade, ancien musicien d’Ismael Lô, ouvre une nouvelle phase carrière. Dorénavant, Alioune Wade est au devant de la scène et il chante.
Ancien bassiste d’Ismael Lô, Alioune Wade ‘Marcus’ met sur le marché national sa première production, ce mercredi. Intitulée Mbolo (qui signifie tendre la main en Mandingue) l’album est disponible sur le marché international depuis l’année dernière. Il marque le début de la carrière en tant que musicien chanteur de ‘Marcus’ qui est, par ailleurs, fils du Colonel Fallou Wade, ancien chef de la Musique principale des Forces armées. Connu comme un musicien doué et passionné, il se fait découvrir dans cet opus comme lead vocal.

Alioune Wade a débuté la musique à l’âge de 13 ans. A 29 ans et fort d’une expérience sur le plan international, il rêve de prendre son envol avec son premier produit. Mbolo est pour l’artiste une ‘participation symbolique à l’unité africaine’, un thème très présent dans l’album. Les autres sujets abordés dans ses chansons sont relatifs à l’amour, à la culture, à l’harmonie dans la société et à la femme. L’opus brasse des sonorités de zouk, de jazz, de salsa, d’‘assiko’, mais aussi avec des tempos Mbalax.

Dans sa musique, le bassiste, qui était hier face à la presse à l’Institut français de Dakar, se dit influencé par Weather Report, Marcus Miller, Charlie Parker, et Manu Dibango. Pour lui, le style métissé qu’il a voulu donner à son album est la preuve que la musique est faite de mélanges, et qu’elle ne peut être cantonnée dans des frontières. Il a aussi indiqué que sa rencontre avec un grand musicien de jazz, Joe Zawinul, a beaucoup contribué à son désir de fusionner les sons du continent africain et ceux d’autres horizons.

Après huit ans de compagnonnage avec Iso Lô, le guitariste a mis sur pied, depuis l’année dernière, un orchestre composé de musiciens français, mauriciens, et sénégalais. Une soirée de lancement de l’album aura lieu samedi prochain à l’Institut français Léopold Sédar Senghor (ex Centre culturel français) de Dakar. Et toujours dans le cadre de la promotion du produit au Sénégal, une tournée est prévue dans les régions de Dakar et de Kaolack du 15 au 27 courant.


À voir aussi

Thione Seck s’épanche- Les Faux billets, Modou Kara, Youssou Ndour – Le lead vocal du Raam daan dit tout

Absent de la scène musique depuis quelques temps, Thione Seck compte signer son retour avec …

Visite de Macron au Sénégal Les acteurs culturels dévoilent la face cachée entre Paris et Dakar

 La visite du Président des français au Sénégal suscite beaucoup de réactions. Les acteurs culturels …