POLITIQUE

PRÉSIDENCE DU GROUPE PARLEMENTAIRE DES LIBÉRAUX Fada annonce son départ

  • Date: 5 octobre 2016

Le bras de fer entre Modou Diagne Fada et le Pds pour le contrôle du Groupe parlementaire des démocrates et libéraux, vient de connaître son épilogue. Fada qui vient ainsi d’enterrer sa vendetta contre ses ex frères de parti, a annoncé, sur sa page Facebook, son départ prochain à la tête du groupe parlementaire de l’opposition.

 La bataille pour le contrôle de la présidence du groupe parlementaire les Démocrates et Libéraux est définitivement close. Fada en a fait son deuil, et pour cause. L’homme fort de Darou Mousty ne voit plus une raison de poursuivre le combat. Dès lors, explique-t-il, sur sa page Facebook, ‘’nous avons décidé en commun depuis longtemps, de dire : c’est un défi qui nous avait été lancé par nos ex-frères du Pds. Nous avons relevé le défi. Aujourd’hui, il n’y a plus de contestation, ils reconnaissent que je suis le président du groupe parlementaire Libéraux et Démocrates. Ils ne manifestent plus à l’Assemblée nationale, ils ne se bagarrent plus, ils ne parlent plus, donc il n’y a plus de raison que je garde ça. Donc, je vais démissionner de mon poste de président du groupe parlementaire et le groupe va choisir un autre président’’.

A rappeler que dans son ‘’mortal Kombat’’ qui l’opposait au Pds, pour le contrôle du Groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, Niasse avait donc tranché en faveur de  Modou Diagne Fada au détriment d’Aïda Mbodj, qui comptait hériter du poste, conformément au vœu du «pape du Sopi’’.  Le président de l’Assemblée nationale avait déclaré la liste d’Oumar Sarr irrecevable, entérinant de facto le maintien de Modou Diagne Fada à la présidence du groupe. Pour la direction du PDS, ce fut un camouflet.

En effet, la décision du Bureau de l’Assemblée nationale de débouter le Coor­donnateur général du Pds de sa requête de placer Aïda Mbodj, est intervenue «au terme» des «délibérations et en application des dispositions de l’article 22 du Règlement intérieur» de l’Hémicycle. De cette cacophonie ‘’libérale’’, s’en suivra alors l’exclusion de Fada au Pds pour avoir rechigné à céder son fauteuil de président du groupe libéral à Aïda Mbodj. Fada va ainsi créer son propre parti ‘’Le Démocrate réformateur Yessal (Rdr/Yessal)’’.

M BA

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15