images

PRESIDENT MACKY SALL Un homme désinformé, sous informé, mal informé

Destinataire privilégié de renseignements, le Président de la République, par ailleurs Chef de l’Etat, devrait, en principe, être l’homme le plus et le mieux informé que quiconque. Mais les actes qu’il pose, les décisions qu’il prend et les propos qu’il tient, rendent compte qu’une inexacte image de la réalité lui est parfois transmise et lui parviennent souvent des informations fausses ou tronquées qui influent négativement sur ses décisions et ses appréciations. Le rigide protocole d’Etat lié à sa fonction l’installe dans une tour d’ivoire qui l’isole et l’éloigne de son peuple dont il finit par ignorer le rythme auquel battent ses pulsions. Et le lien affectueux qui le lie à ce peuple se rompt au fil du temps sans qu’il s’en rende compte.

«  Le Président Macky Sall abuse ! », dit l’opposition et se lamente la Société civile. « Mais s’il abuse, c’est simplement parce qu’il est abusé », explique un ancien ministre socialiste. Et pour cause !

Abdou Diouf a vécu cette tragédie de la sous information à cause de l’enfermement protocolaire et de la mauvaise foi de son entourage. C’est après vingt ans de gouvernance qu’il réalise, à la veille de sa perte du pouvoir, qu’il ne disposait point de bonnes informations sur les réalités sociales et politiques du Sénégal. «  Je ne savais pas. », avait-t-il avoué parce qu’il était abusé.

Et comme lui, Macky Sall est aussi abusé par une désinformation permanente sur les réalités nationales. Il est sous informé sur « des sujets que son entourage et ses services de renseignements trouveraient peut-être délicats pour lui en donner des informations détaillées, justes et véraces », ajoute l’ancien ministre.

Les décisions impopulaires qu’il prend, ses rages contre des responsables de son parti ou responsables de services publics, son mutisme devant certains sujets alarmants et l’illusion d’une puissance électorale que lui donnent des mobilisations de foules aisément réalisables si les moyens financiers sont mis en selle, renseignent qu’il est abusé et mal informé.

Les réalités sociales cachées au Président

L’exactitude des réalités sociales ne sont pas portées à la connaissance du Chef de l’Etat. Or, c’est dans sa référence aux informations fiables et capillaires des réalités sociales qu’il peut arriver à satisfaire son peuple. Mais quand la véracité de ces informations est tronquée ou tendancieusement orientée, l’autorité du pouvoir d’Etat qu’il incarne se perd en appréciation et commet de graves erreurs.

Sur beaucoup de sujets, ses réactions convainquent qu’il n’a point été bien informé. Ses charges institutionnelles, politiques, sociales et internationales, ne lui permettent pas d’être partout et savoir tout. Malheureusement, on ne lui dit pas tout et parfois on ne lui dit rien.

Les exemples sont nombreux. Sur la question de la double nationalité, la majorité parlementaire a voulu le mettre devant le fait accompli, impliquant sa responsabilité. Il n’a point été informé de l’imminence d’un déballage sur une supposée nationalité américaine de sa famille. Ce qui le vit être dans l’obligation de déclarer que « c’est un faux débat ».

Pis, devant les différentes crises sociales rythmées par une série de grèves syndicales, c’est une fois à la table de négociation, face aux leaders syndicaux, qu’il découvre certaines réalités qui ne lui parvenaient point.

Face aux cas Nafi Ngom Keïta, Abdoul Mbaye et Ousmane Sonko, sur la délicate question du pétrole avec l’évocation du nom de son petit frère, sur le HCCT, sur les nombreux scandales, entre autres, personne ne lui a transmis les désapprobations des citoyens, ceux des marchés, des bus, des garages, des faubourgs, etc. Il n’a aucune information sur le désenchantement des Sénégalais qui prend chaque jour de l’ampleur.

Certaines décisions qu’il prend sous le sceau légitime de son pouvoir discrétionnaire, sont mal accueillies. Mais on ne le lui dit pas. On ne lui transmet point l’exacte vérité sur ce qui cerne et concerne le Sénégal et les Sénégalais.

Même dans le domaine du climat des affaires animé par le secteur privé qui est pourtant placé au cœur du processus de création de richesse défini par le PSE, le jeu d’influence de politiciens alimente souvent une fausse information.

Ceux qui sont tenus, par devoir et par loyauté, de transmettre à Macky Sall la vérité sur les personnalités publiques, l’effet positif ou négatif des actes qu’il pose et sur le climat social, cherchent plus à l’enchanter qu’à l’informer.

La dynamique de croissance n’a pas d’effets sur le niveau de vie. Le Président mise sur les chiffres et les pourcentages, mais il n’est pas informé que la hausse du taux de croissance laisse indifférents les citoyens qui ne sentent pas une élévation de leur niveau de vie. En conséquence, ceux-là ont le sentiment, à tort ou à raison, que rien ne va dans ce pays.

Ceux qui entourent le Président Macky Sall et ceux qui sont préposés à bien l’informer sans aucune déformation ni mauvaise foi, ne gèrent que leurs dividendes, évitant de l’indisposer et de l’irriter en lui disant l’exacte vérité des faits. Ainsi, mal informé, il soliloque, croyant avoir raison sans pourtant convaincre parce que n’ayant pas été convenablement informé.

Or, la bonne et exacte information est fondamentale pour un Chef d’Etat, étant un instrument principal d’orientation de sa politique, de ses appréciations et de ses décisions.

Aucun Chef d’Etat ne peut être en phase avec la majorité de son peuple que par une connaissance du climat social, du sentiment national et des données de fait. Mais il semble que ce n’est pas le cas avec le Président Macky Sall, habituellement désinformé, fréquemment sous-informé et couramment mal informé.

Pape Ndiaye

Voir aussi

arton157601

LE PM ANNONCE 1000 EMPLOIS AVEC L’ARRIVÉE D’UN « NOUVEAU CLUB MED »

Le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne a annoncé, vendredi, à Dakar, la construction d’un …

3 comments

  1. sûr que c’est toi que le PR devrait nommer aux renseignements… tu est le seul apte.

  2. pape vous avez raison

    PAPE TU AS PARFAITEMENT RAISON ET SUR TOUTE LA LIGNE….CEUX QUI INFORMENT MACKY LE MÈNENT A L ÉCHAFAUD….. NOTAMMENT SUR LES AFFAIRES NAFI … SONKO …. ABDOUL MBAYE …MACKY EST INFORMÉ PAR SA FAMILLE …. SON ETHNIE….SON PARTI…SES MINISTRES QUI LE TROMPENT LOURDEMENT EN L ELOIGNANT DU PEUPLE…SES MINISTRES QUI NETIENNENT QU A LEUR FAUTEUIL…ET QUI FONT SEMBLANT D ETRE RIGOUREUX….IL S AGIT DE AMADOU BA …DE ABDOULAYE DAOUDA DIALLO…DE MANKEUR NDIAYE… DE DIOUF SARR…SANS OUBLER NIASS QUI EST LA POUR SA SOCIETE ITOC….MACKY N A PAS DE DIRECTEUR DE CABINET…YOUM EST UNE FORTE GUEULE ….IL EST AUSSI DANGEREUX QUE LES TROIS LOBBYSTES CITES PRECEDEMMENT……MACKY SAIT DE ON PARLE…..EN TERMES DE DIPLOMATIE OMAR DEMBA A UN PROBLEME DE NIVEAU MEME S IL A BEAUCOUP AIDE MACKY EN TRAHISSANT WADE AU DERNIER MOMENT…..LES MARABOUTS TROMPENT MACKY EN LUI FAISANT CROIRE A UNE AUTORITE QU ILS N ONT PAS….APRES LE PALAIS CE SERA LA PRISON ….SI NON UNE FUITE APRES SOULÈVEMENT….. PAPE TU VIENS DE SAUVER MACKY……SEUL UN REMANIEMENT PROFOND PEUT LE SAUVER…..LE PEUPLE POURRA T IL ATTENDRE….C EST FINI POUR MACKY A TOUBA…EN CASAMANCE….A DAKAR ….A THIES…ECT……WAIT AND SEE….

  3. pape ndiaye,ton billet n’est pas credible.Un president dont les parents sont nés et morts pauvres;un president qui a fait 3 fois le tour du senegal,unpresident qui a galeré a Fatick ,Kaolack,locataire a dakar,immigré aux états-unis;ce president ne devrait pas avoir besoin d’information sur ce que vit son peuple et son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *